Eglises d'Asie

New Delhi : l’Église indienne inaugure un portail d’information sur les chrétiens Dalits

Publié le 11/12/2020




Le 9 décembre, Mgr Nayak, président du Bureau pour les Dalits et les castes inférieures de la Conférence épiscopale indienne (CBCI), a inauguré le nouveau portail d’informations Dalit Christian Digest à l’occasion d’un séminaire en ligne. Le nouveau média est destiné à faire entendre la voix des chrétiens Dalits (intouchables) et de rapporter leurs difficultés et leurs réussites, en attirant l’attention de la population indienne et de la communauté internationale. On compte près de 201 millions de Dalits en Inde. Près de 60 % des 25 millions de chrétiens indiens sont Dalits ou issus des minorités indigènes.

Le 1er janvier 2018, des Dalits manifestent à Nagpur, dans l’État du Maharashtra, dans le centre de l’Inde.

Le Bureau pour les Dalits de la Conférence épiscopale indienne (CBCI) a lancé un nouveau portail d’information en ligne afin de défendre la voix des chrétiens Dalits (intouchables), et pour rapporter leurs difficultés et leurs réussites en attirant l’attention de la population indienne et de la communauté internationale. Le nouveau portail, appelé Dalit Christian Digest, a été inauguré le 9 décembre par Mgr Sarat Chandra Nayak, président du Bureau pour les Dalits et les castes inférieures de la CBCI. « Il est urgent de parler de ce que vivent les chrétiens Dalits, leurs souffrances, leur passion et leurs progrès, et de défendre leurs demandes en matière d’égalité, de dignité humaine et de justice, afin qu’ils puissent revendiquer leur place légitime au sein des différents ministères et des missions de l’Église en Inde », a expliqué Mgr Nayak, évêque de Berhampur, durant l’ouverture du séminaire virtuel inaugurant le nouveau portail. « Le but de Dalit Christian Digest est de défendre l’égalité dans l’Église et dans la société, parce que tous les hommes ont été créés à l’image et à la ressemblance de Dieu », a-t-il ajouté. « Les chrétiens Dalits, fils et filles de la terre, ne cessent de défendre leur droit à être traités équitablement, aussi bien dans l’Église que dans la société. »

60 % de Dalits parmi les chrétiens indiens

En attendant, les musulmans et chrétiens Dalits poursuivent leurs demandes d’être traités à l’égal des Dalits hindous. Un ordre présidentiel de 1950 a réservé des avantages particuliers aux hindous Dalits, en partant du principe que le système de castes est spécifique à l’hindouisme. L’ordre présidentiel a été amendé en 1956 pour étendre ces avantages aux sikhs, puis en 1990 pour les bouddhistes, mais les musulmans et chrétiens Dalits ne sont pas toujours pas inclus, les autorités affirmant que leurs religions sont sans caste. Plusieurs commissions nommées par le gouvernement ont pourtant montré qu’un changement de religion n’entraîne pas un changement des réalités sociales et économiques qui les affectent. Nombre d’entre eux se sont convertis à l’islam et au christianisme au fil des décennies, mais cela ne leur offre qu’une protection limitée. Selon les chiffres du gouvernement, on compte près de 201 millions de Dalits en Inde, sur 1,3 milliard d’habitants.

Près de 60 % des 25 millions de chrétiens indiens sont Dalits ou membres des communautés indigènes. « Le but de ce nouveau portail d’information est de mettre en valeur les réussites de la communauté chrétienne Dalit au sein de l’Église et de la société. Il s’agit aussi de soutenir les changements politiques nécessaires comme des quotas permettant aux chrétiens Dalits d’être intégrés dans la hiérarchie et la gouvernance de l’Église, dans les institutions, les paroisses et les congrégations », explique Vincent Manoharan, responsable des relations avec les médias du Dalit Christian Digest. Ce dernier ajoute que le but est également d’évoquer toutes les formes de discriminations de caste, les pratiques d’intouchabilité et autres formes de cruauté perpétrées dans les églises locales contre les chrétiens Dalits. « Il est grand temps de permettre aux chrétiens Dalits d’obtenir la reconnaissance qu’ils méritent, et de dévoiler tout ce qu’ils subissent », confie Meena Varma, directrice générale du Réseau international Dalit Solidarity « Des enquêtes ont constaté que les Dalits, quelle que soit la confession religieuse, ne sont pas représentés dignement au sein des médias dits ‘mainstream’ », assure John Dayal, ancien président du groupe All India Catholic Union et membre du Conseil pour l’intégration nationale. « Il était nécessaire de prendre cette initiative, parce qu’il n’y a pratiquement aucun portail chrétien d’actualité qui mette en valeur leur situation », explique le père Devasagaya Raj, ancien secrétaire du Bureau de la CBCI pour les Dalits et les castes inférieures. « Notre préoccupation principale est de faire connaître au pays et au monde ce que vit notre peuple. »

(Avec Ucanews, New Delhi)


CRÉDITS

Ians