Eglises d'Asie

Plus de 15 000 jeunes catholiques lancent une semaine de festival à Cebu

Publié le 26/04/2019




Plusieurs centaines de prêtres et près de 15 000 jeunes philippins étaient présents lors des cérémonies d’ouverture de la Journée nationale de la jeunesse, les 23 et 24 avril dans la province de Cebu, dans le centre des Philippines. Mgr Jose Palma, archevêque de Cebu, a accueilli les pèlerins dans un stade de la ville, en appelant à rendre grâce pour le don de la foi, presque cinq cents ans après l’arrivée du christianisme dans le pays, en mars 1521 alors que l’explorateur Magellan débarquait sur les côtes de l’archipel. C’est la première fois, depuis le lancement du festival en 1986, que la ville de Cebu accueille l’événement.

Au moins 15 000 pèlerins étaient présents pour le premier jour de la Journée nationale de la jeunesse, qui s’est ouverte le 23 avril à Cebu, dans le centre des Philippines. Mgr Jose Palma, archevêque de Cebu, a accueilli les jeunes dans un stade de Cebu, lors d’une rencontre organisée avec les pèlerins le 24 avril. Mgr Palma leur a demandé de « faire confiance en Dieu, dont la mémoire n’est pas comme celle d’un disque dur qui enregistrerait toutes nos données ». C’est à moto que l’archevêque de Cebu est arrivé sur la scène installée dans le stade. « Le cœur de Dieu est rempli de tendre compassion », a-t-il poursuivi. « Un cœur qui trouve sa joie en supprimant toute trace de mal en nous. Dieu chasse le mal de nos cœurs, il supprime nos péchés », a-t-il déclaré devant les jeunes rassemblés dans le stade. Mgr Palma a ajouté que la semaine de festival célébrant la Journée nationale de la jeunesse est fêtée dans le cadre de la « grande célébration », en 2021, du cinq-centième anniversaire de l’arrivée du christianisme dans le pays. « Ces prochains jours, nous allons rassembler nos cœurs et nos voix pour remercier le Seigneur pour le don de la foi, il y a presque cinq cents ans, quand le christianisme est arrivé dans notre pays », a repris l’archevêque.

La première messe célébrée aux Philippines aurait eu lieu à l’arrivée sur les côtes de l’archipel de l’explorateur portugais Ferdinand de Magellan, en mars 1521. « Nous avons une bonne raison d’être heureux et de rendre grâce au Seigneur, parce qu’il nous a accordé de merveilleuses bénédictions », a ajouté Mgr Palma. Mgr Leopoldo Jaucian, évêque de Bangued et président de la commission épiscopale Philippine pour la jeunesse, a également salué les pèlerins rassemblés. « Nous espérons que durant ce festival, les jeunes pourront renforcer leur foi afin d’être toujours plus engagés auprès des autres », a souligné Mgr Jaucian, en invitant les jeunes à toujours rechercher la vérité. « N’ayez pas peur de venir à Jésus et d’écouter sa voix, en particulier face aux épreuves que nous traversons aujourd’hui », a-t-il insisté. « Servez la vérité. Nous devons toujours rechercher la vérité du Christ et la vivre. » Les autorités ont déployé au moins mille policiers et cinq cents militaires, afin d’assurer la sécurité du stade durant les cérémonies d’ouverture. En plus des près de 12 000 pèlerins officiellement inscrits au festival, le nombre de fidèles présents durant la semaine pourrait s’élever à 12 000 personnes, en comptant la participation des prêtres, des religieuses, des volontaires et des fidèles non enregistrés. Les pèlerins sont accueillis par plus de 3 000 familles d’accueil. Selon Frankel Gerard Margallo, responsable de la pastorale des jeunes de l’archidiocèse de Cebu, près de 90 % des pèlerins viennent des différents diocèses entourant la ville de Cebu.

(Avec Ucanews et Vatican News)


CRÉDITS

Elmarc Lim