Eglises d'Asie

Près de 100 000 Vietnamiens se joignent à la prière de Mgr Linh à La Vang pour la fin de la crise sanitaire

Publié le 28/04/2020




Dimanche 26 avril au sanctuaire Notre-Dame de La Vang, dans le centre du pays, Mgr Joseph Nguyen Chi Linh, archevêque de Hué, a présidé la messe en présence d’une dizaine de prêtres, afin de confier le pays et le monde à Marie. Plus de 100 000 catholiques vietnamiens ont suivi la messe, qui était retransmise en direct sur le site de l’archidiocèse de Hué et sur YouTube, afin prier ensemble pour la fin de la crise sanitaire. « Nous sommes venus prier ici comme nos ancêtres, afin de confier nos vies et toutes choses à notre Mère, la Reine de la Paix. Veuillez garder notre nation, l’Église et le monde dans la paix », a confié Mgr Linh, qui a également demandé de prier pour les familles et pour les jeunes, en invitant tous les fidèles à servir ceux qui sont dans le besoin face à la crise.

Mgr Linh, archevêque de Hué, le 26 avril au sanctuaire Notre-Dame de La Vang, en chantant la prière de la paix de saint François durant la messe retransmise en direct.

Plusieurs dizaines de milliers de catholiques vietnamiens ont suivi la messe de ce dimanche 26 avril, célébrée en direct depuis le sanctuaire marial Notre-Dame de la Vang, dans la province de Quang Tri, dans le centre du pays. Mgr Joseph Nguyen Chi Linh, archevêque de Hué et président de la conférence épiscopale vietnamienne, a présidé la messe aux côtés de dix prêtres, afin de prier spécialement pour le pays et pour le monde frappés par la pandémie. La plupart des lieux de culte du pays étant toujours fermés en raison des risques de contagion, près de 19 000 personnes ont suivi la célébration, diffusée en live sur le site internet de l’archidiocèse de Hué ; 86 000 autres fidèles l’ont suivie en direct sur Youtube. Mgr Linh a confié aux fidèles suivant la célébration combien les croyants se tournent avec empressement vers Dieu et vers Marie quand viennent les épreuves et les difficultés. Il a ajouté que tous les jours, le monde observe l’évolution meurtrière de la pandémie et l’infection de dizaines de milliers de personnes, alors que les nombreux soignants se démènent voire se tuent à la tâche auprès des patients et que les dirigeants cherchent avec affolement les meilleures façons de résoudre la crise.

Appel à Notre-Dame de La Vang

Mgr Linh a également évoqué ceux qui s’accusent les uns les autres d’avoir provoqué la crise, et ceux qui vont jusqu’à l’exploiter pour des raisons mercenaires et lucratives. Bien que le Vietnam n’ait pas été affecté par le Covid-19 autant que d’autres pays, les risques demeurent élevés et la population est inquiète. Les plus pauvres ont du mal à trouver de quoi se nourrir et les paroisses ignorent quand elles vont pouvoir reprendre leurs activités religieuses normales, a-t-il souligné. « En constatant notre incapacité à gérer cette crise, nous lançons un appel fervent à Notre-Dame de La Vang, pour qu’elle nous sauve de la pandémie du Covid-19 », a-t-il confié. L’archevêque de Hué, âgé de 70 ans, a offert un bouquet de fleurs et de l’encens devant une grande statue de Notre-Dame de La Vang, sous la pluie, en demandant aux fidèles de se lever et de se joindre à sa prière à Marie. « Nous sommes venus prier ici comme nos ancêtres, afin de confier nos vies et toutes choses à notre Mère, la Reine de la Paix. Veuillez garder notre nation, l’Église et le monde dans la paix », a-t-il poursuivi.

En 1798, de nombreux catholiques se sont rassemblés dans les forêts de la région pour éviter les persécutions religieuses. La Vierge Marie serait apparue à eux à plusieurs reprises pour les consoler et les soigner. Mgr Linh a également prié Notre-Dame de La Vang pour les familles frappées par des problèmes conjugaux ou économiques, pour inviter les jeunes à travailler de leur mieux pour le bien commun, et pour que les catholiques vietnamiens se mettent au service des personnes dans le besoin durant la crise sanitaire. « Je souhaite que le peuple vietnamien à travers le monde soit en paix et qu’il se tourne vers Dieu et vers Notre-Dame de La Vang », a-t-il confié, en demandant aux participants de montrer leur amour et leur confiance en la miséricorde divine en chantant la prière pour la paix de saint François d’Assise. L’archevêque a expliqué qu’il a reçu de nombreux messages et appels de fidèles lui demandant de prier pour eux et leurs familles. Pierre Nguyen Van Huong, qui a suivi la messe en ligne depuis Hué, confie qu’il a pu accéder au site de l’archidiocèse 30 minutes avant le début de la messe. « Même si c’est une messe que je suis sur Internet, je sens vraiment la présence de Marie comme si j’y étais vraiment. Je crois qu’elle répond à nos prières », ajoute-t-il. Ce père de famille de 65 ans explique que les messes télévisées aident les Vietnamiens à travers le monde à s’unir et à approfondir leur foi alors que la lutte contre la pandémie se poursuit.

(Avec Ucanews, Hué)


CRÉDITS

DR