Eglises d'Asie

Province de Khanh Hoa : le diocèse de Nha Trang soutient les plus démunis durant la pandémie

Publié le 17/03/2021




Durant la pandémie, le diocèse de Nha Trang, dans le sud du Vietnam, a développé ses différentes activités caritatives auprès des personnes dans le besoin, et particulièrement auprès des plus démunis, sans distinction de religion. Notamment dans la clinique du village de Vo Cang, en périphérie de la ville de Nha Trang, fondée en 2018 pour offrir des soins gratuits. Les Amantes de la Croix ont également ouvert trois centres sociaux pour 250 enfants orphelins et handicapés, les Filles de la Charité de Saint-Vincent ont lancé des soupes populaires et de nombreuses paroisses ont offert des bourses d’étude.

Depuis le début de la pandémie, le diocèse de Nha Trang, dans la province de Khanh Hoa, dans le sud du Vietnam, a renforcé son aide caritative auprès des personnes dans le besoin, et notamment auprès des plus pauvres, quelle que soit leur religion. Des antennes paroissiales de la Caritas locale prennent différentes initiatives en offrant divers services aux communautés locales. Dans les zones où l’accès aux soins médicaux est inégal, l’organisation catholique est particulièrement investie, après plusieurs années de négociations avec les autorités locales. C’est le cas du village de Vo Cang, en périphérie de la ville de Nha Trang, où Caritas a ouvert une clinique le 20 octobre 2018, dans la paroisse de Binh Cang. Non loin de là se trouve une congrégation diocésaine qui compte plusieurs religieuses formées en tant que médecins, infirmières et pharmaciennes, afin de servir les malades. La clinique de Vo Cang est appelée Mau Tam, ce qui veut dire « cœur de mère », en référence à la Vierge qui soutient et console tous les souffrants. La clinique est un petit centre médical accessible à tous, avec une collaboration active d’un personnel laïc, catholique et non catholique. Chaque jour, plus de 120 patients y reçoivent des soins gratuits.

7 000 personnes soignées depuis l’ouverture de la clinique en 2018

Dans les zones les plus reculées de la région, qui compte environ 36 communautés ethniques minoritaires, beaucoup de paroisses organisent des déplacements pour les personnes âgées et les malades, quelle que soit leur religion, afin de leur permettre de se rendre à la clinique et dans d’autres centres médicaux. Les autorités locales se disent particulièrement fières d’avoir cette clinique dans leur district. Depuis son ouverture en 2018, plus de 7 000 personnes y ont été soignées. À Nha Trang, la Caritas diocésaine et les paroisses locales fournissent également des repas gratuits à plusieurs centaines de familles démunies ou ayant des proches handicapés. Chaque famille reçoit 10 kg de riz par mois. Caritas a aussi offert des bourses d’étude pour 85 enfants dont les parents sont atteints du virus du sida. L’organisation caritative soutient également trois foyers d’accueil pour les plus démunis situés à Cam Tam, une municipalité du district de Cam Lan. Grâce à certains bienfaiteurs qui ont offert des objets en bon état, des boutiques spéciales pour les plus démunis ont pu être ouvertes avec des produits comme des vélos, des mobylettes et des télévisions vendus à prix réduits.

Actuellement, la plupart des congrégations présentes dans la province de Khanh Hoa participent à des activités caritatives. Les religieuses de la congrégation des Amantes de la Croix ont ainsi ouvert trois centres sociaux pour accueillir près de 250 enfants orphelins, handicapés ou abandonnés. Les Filles de la Charité de Saint-Vincent ont également lancé des soupes populaires. La paroisse de Phu Nhen a construit une maison dans la ville de Cam Ranh afin d’accueillir 40 orphelins, et la paroisse de Det Set aide les plus pauvres à reconstruire leurs logements. La plupart des autres paroisses du diocèse ont organisé des bourses d’étude pour les enfants démunis, quelle que soit leur religion. Les autorités de la province de Khanh Hoa ont fait part de leur reconnaissance pour toutes les activités sociales et caritatives du diocèse de Nha Trang, en saluant les nombreux laïcs et fidèles qui participent à ces initiatives, en contribuant au développement de l’Église et des communautés locales.

(Avec Asianews, Hô-Chi-Minh-Ville)


CRÉDITS

DR