Eglises d'Asie

Sécurité renforcée pour la Journée nationale de la jeunesse ouverte à Cebu

Publié le 25/04/2019




Lundi 22 avril, près de 12 000 pèlerins sont arrivés dans la ville de Cebu, dans le centre des Philippines, pour célébrer la Journée nationale de la jeunesse, organisée du 23 au 28 avril. Suite aux attentats qui ont entraîné plus de 300 victimes dans plusieurs églises au Sri Lanka, les autorités philippines ont annoncé une vigilance particulière face aux éventuelles menaces sur la sécurité des jeunes pèlerins durant les célébrations. L’événement rassemble également 25 évêques de tout le pays. Le festival catholique est organisé sur le thème « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole », dans le cadre de neuf années préparatoires au cinq-centième anniversaire de l’arrivée du christianisme dans le pays, en 1521.

À l’approche de la Journée nationale de la jeunesse, organisée par l’Église catholique aux Philippines du 23 au 28 avril, les autorités ont renforcé les mesures de sécurité. Le 22 avril, au moins 12 000 jeunes pèlerins sont arrivés dans la ville de Cebu, la deuxième plus grande ville du pays, dans le centre des Philippines. Alors que la veille, une attaque terroriste tuait plus de 300 personnes dans plusieurs églises et hôtels au Sri Lanka, les autorités philippines ont déclaré une situation d’urgence à Cebu, en s’engageant à appliquer rigoureusement les mesures de sécurité durant les célébrations. « Nous ferons de notre mieux pour protéger les pèlerins », a déclaré Debold Sinas, chef régional de la police dans la région des Visayas centrales. Debold Sinas explique qu’il travaille aux côtés du service de renseignement philippin (NICA – National intelligence coordinating agency) pour faire face aux menaces éventuelles. « Pour l’instant, il n’y a aucune menace de sécurité à Cebu », affirme Debold Sinas, tout en reconnaissant que les attentats au Sri Lanka ont influencé la préparation du plan de sécurité à Cebu. « Ce qui est arrivé au Sri Lanka peut arriver n’importe où, c’est pourquoi nous renforçons les mesures de sécurité », ajoute-t-il. Il a notamment été recommandé aux pèlerins d’éviter de porter des sacs à dos durant les processions religieuses.

De son côté, Mgr Jose Palma, archevêque de Cebu, a assuré que la ville était prête à accueillir les jeunes. « Nous nous y sommes préparés depuis l’année dernière, et nous espérons des célébrations paisibles, joyeuses, mémorables et fécondes », ajoute-t-il. L’archevêque de Cebu estime que les attentats au Sri Lanka ne doivent pas décourager les pèlerins. « Nous ne devons pas être paralysés par la peur », insiste-t-il. « Avec ce qui est arrivé dans beaucoup d’endroits à travers le monde, nous savons que la sécurité est très importante. Je sais qu’au fond de notre cœur, nous aspirons à la paix », affirme Mgr Palma, qui explique qu’au moins 25 évêques étaient attendus pour l’événement, organisé tout au long de la semaine sur neuf sites de festival et 52 paroisses d’accueil, notamment dans les villes de Naga, Mandaue et Talisay, ainsi qu’à Consolacion et Liloan. Le colonel Noel Baluyan, du détachement militaire de Cebu, confie que l’armée est prête à envoyer des troupes pour assurer la sécurité des pèlerins. « Nos plans de sécurité sont préparés depuis longtemps, et nous sommes prêts à les appliquer pour permettre des célébrations paisibles », ajoute-t-il. Durant les rassemblements, les pèlerins suivront le festival catholique sur le thème « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole ». L’Église catholique aux Philippines a consacré l’année 2019 à la jeunesse, dans le cadre de neuf années de célébrations, en préparation des cinq cents ans de l’arrivée du christianisme dans le pays.

(Avec Ucanews, Cebu)


CRÉDITS

Elmarc Lim