Eglises d'Asie

Séoul : l’Église apporte un soutien spirituel aux patients malgré le Covid-19

Publié le 06/02/2021




Depuis le début de la pandémie, malgré les restrictions sanitaires en vigueur, l’archidiocèse de Séoul s’est efforcé de soutenir les patients psychologiquement et spirituellement. Le père Kim Ji-hyung, président du comité pastoral pour la santé de l’archidiocèse, explique que depuis le 20 janvier 2020 – qui a vu le premier cas de Covid-19 dans le pays –, des prêtres et religieux continuent de rendre visite aux patients de 29 hôpitaux et cliniques. Le prêtre explique que les activités religieuses dans les hôpitaux ont été affectées par certains comportements extrémistes, notamment ceux des adeptes de la secte Shincheonji.

Un médecin s’occupe d’un patient dans l’hôpital Sainte-Marie de Séoul. Des prêtres de l’archidiocèse continuent d’apporter un soutien spirituel durant la pandémie.

Dans l’archidiocèse de Séoul, un groupe de prêtres et de religieux continue d’apporter un soutien psychologique et spirituel aux patients soignés dans les hôpitaux de la région, notamment dans les établissements catholiques, malgré les difficultés importantes engendrées par la crise sanitaire. Depuis que la Corée du Sud a enregistré son premier cas de Covid-19, le 20 janvier 2020, le père Kim Ji-hyung, président du comité pastoral pour la santé de l’archidiocèse de Séoul, explique que le groupe a continué de visiter les patients de 29 hôpitaux et cliniques, malgré les restrictions en vigueur sur toutes formes de services religieux dans les établissements de santé durant la pandémie. Le prêtre explique que les hôpitaux catholiques ont souffert des contraintes financières durant la crise sanitaire, et que l’archidiocèse de Séoul a décidé de les aider à traverser cette période malgré les difficultés. « Les autorités ont ordonné la suspension des activités religieuses dans les hôpitaux alors que les infections se propageaient. Certains pasteurs ont adopté des services vidéo en ligne, afin de continuer d’accompagner les patients quand il était impossible de les voir en présentiel », confie le père Kim. Le prêtre ajoute que des pasteurs ont également été en lien avec l’Association des soignants catholiques afin de rejoindre les patients dans d’autres hôpitaux. La Corée du Sud, qui a un système de santé de premier plan, n’a enregistré à ce jour que 79 762 cas de Covid-19 dont 1 448 décès.

« Il y a tant de patients qui ont besoin d’accompagnement spirituel »

Une secte chrétienne, l’Église Shincheonji de Jésus, basée à Daegu, a été accusée d’avoir répandu le virus quand plusieurs dizaines de personnes ont été infectées après s’être rassemblées pour des services religieux. Les membres de la secte, fondée dans les années 1980, ont l’habitude de se rassembler par plusieurs milliers de fidèles pour des sessions de prière. Les fidèles sont assis ou à genoux et très proches les uns des autres, et durant les célébrations, ils sont interdits de porter un masque. Les adeptes de Shincheonji ont tendance à cacher leur appartenance à la secte, peu populaire en Corée du Sud. Face à cette situation, plusieurs dizaines de milliers de Sud-Coréens ont appelé le gouvernement à dissoudre la secte pour avoir violé les recommandations sanitaires et pour avoir causé un foyer de contagion important dans la région métropolitaine de Daegu – qui compte près de 2,5 millions d’habitants.

Le père Jang Gyeong-min, qui visite les patients du Centre médical Samsung de Séoul, regrette que les comportements extrémistes de certains groupes religieux aient entraîné des foyers de contagion. Il estime que cela a conduit la population à cataloguer les groupes religieux comme ceux qui sont incontrôlables et qui violent les règles au nom de leurs croyances. « Cela m’a profondément blessé de voir qu’à cause des restrictions imposées, tant de patients qui avaient besoin d’accompagnement spirituel n’ont pas pu recevoir les sacrements, parfois même sur leur lit de mort. Cela m’a pris du temps pour dépasser les incompréhensions sur les groupes religieux et de pouvoir reprendre les activités religieuses », regrette-t-il. La Corée du Sud compte environ 51,8 millions d’habitants, dont 29 % de chrétiens et 23 % de bouddhistes. Selon le Pew Research Center, près de 46 % de la population sud-coréenne n’adhère à aucune religion. Bien que les protestants représentant la majorité de la population chrétienne sud-coréenne, l’Église catholique compte environ 5,6 millions de fidèles, soit 11 % de la population.

(Avec Ucanews, Séoul)


CRÉDITS

DR