Eglises d'Asie

Sulawesi du Sud : l’Église auprès des victimes des inondations

Publié le 29/01/2019




Suite aux inondations et aux glissements de terrain qui ont frappé la province du Sulawesi du Sud (Célèbes) la semaine dernière, qui ont entraîné au moins 68 morts et plus de 6 700 personnes déplacées, l’Église continue de venir en aide aux victimes à l’aide de la Caritas indonésienne. Selon Sutopo Nugroho, porte-parole de l’Agence nationale de gestion des catastrophes, outre les nombreux logements et bâtiments qui ont été touchés, plus de 13 000 hectares de cultures ont également souffert des intempéries.

Les catholiques indonésiens continuent de venir en aide aux victimes des inondations et des glissements de terrain qui ont frappé la province du Sulawesi du Sud (Célèbes) la semaine dernière, entraînant des dizaines de morts et plusieurs milliers de personnes déplacées. Au moins 68 personnes ont perdu la vie et 6 700 personnes se sont retrouvées sans domicile, a déclaré Sutopo Purwo Nugroho, porte-parole de l’Agence nationale de gestion des catastrophes, le 27 janvier. La catastrophe, considérée comme l’une des pires depuis plusieurs décennies dans le pays, a fortement affecté douze districts à travers la province, détruisant 550 maisons et inondant 5 100 autres logements. Les inondations ont également endommagé de nombreuses infrastructures dont des écoles, des lieux de culte et des ponts ; près de 13 000 hectares de cultures ont également été touchés, a annoncé Sutopo, qui a ajouté que les recherches continuaient pour sept personnes toujours portées disparues après le débordement d’un barrage. Martina Ella, coordinatrice de la Caritas de l’archidiocèse de Makassar, confie que son agence a distribué des produits de première nécessité comme de la nourriture et des vêtements, et qu’elle continuait de récolter des dons tels que des trousses d’hygiène et des habits.

Irene Ambrat, qui travaille pour la paroisse de Sudiang-Mandai, explique que beaucoup de personnes vivant dans sa région ont été forcées de fuir les inondations suite à trois jours de fortes pluies. « Nous avons installé une station d’accueil d’urgence sur le terrain de la paroisse afin d’offrir de la nourriture entre autres. » Les fortes pluies et les vents violents continuent de frapper le Sulawesi du Sud et d’autres régions indonésiennes, selon l’Agence de météorologie, de climatologie et de géophysique d’Indonésie (BMKG). Le vice-président de la république d’Indonésie, Jusuf Kalla, s’est déplacé dans la région le 26 janvier, où il a dénoncé la déforestation comme responsable des glissements de terrain, et appelé le ministère de l’environnement à allouer des fonds pour financer un programme de reforestation. Il a ajouté que le gouvernement offrirait une compensation jusqu’à 15 millions de roupies (1 065 dollars) par personne aux familles des victimes de la catastrophe.

(Avec Ucanews, Jakarta)


CRÉDITS

Eko Andalas