Eglises d'Asie

Tokyo 2020 : plusieurs groupes chrétiens s’investissent dans les préparatifs des festivités olympiques

Publié le 22/02/2020




Alors que le Comité international olympique assure que les Jeux de 2020 pourront bien avoir lieu comme prévu à Tokyo en juillet, plusieurs groupes chrétiens ont saisi l’opportunité en s’investissant dans les préparatifs. Le programme olympique a été menacé par la crise du coronavirus, alors que le Japon est le 2e pays le plus durement touché par le Covid-19 après la Chine, avec un décès et 613 infections confirmées. Mais le Premier ministre Shinzo Abe a assuré que les Jeux olympiques ne seront ni annulés ni reportés. D’autant plus que le gouvernement compte sur un soutien culturel et économique majeur, alors que plusieurs millions de tickets, de billets d’avions et de chambres d’hôtels ont déjà été réservés, et que le sponsoring national dépasse déjà les 3 milliards de dollars US.

La semaine dernière, un porte-parole du Comité international olympique a confirmé que les Jeux olympiques de Tokyo 2020 seront maintenus malgré la menace de l’épidémie du coronavirus, et que les préparatifs se poursuivaient comme prévu. Alors que de nombreux Japonais sont déjà très investis et enthousiastes, quelques mois avant les Jeux, plusieurs organisations chrétiennes ont saisi l’opportunité en s’investissant dans les préparatifs. Selon Marty Woods, du groupe ISC (International sports coalition) – une ONG chrétienne qui intervient dans le domaine sportif –, a invité le Japon à collaborer avec les responsables et congrégations chrétiennes dans l’organisation des festivités locales dans le cadre des Jeux olympiques, en juillet prochain. Marty Woods explique que les Japonais ont créé une équipe chargée de superviser l’organisation de 400 initiatives locales durant les Jeux de Tokyo 2020. Selon l’ISC, les Églises chrétiennes japonaises sont confrontées à deux problèmes majeurs : le manque d’hommes parmi les fidèles, qui comptent environ sept femmes chrétiennes pour un homme, et le fort taux de suicide dans le pays (le deuxième plus élevé au monde).

De même, le groupe ISF (International sports federation), une organisation chrétienne sportive internationale, souhaite renforcer son action au sein de la communauté japonaise durant les Jeux. « Durant les Jeux olympiques de Tokyo, il y en aura pour tout le monde. L’ISF prévoit d’organiser des jeux sportifs pour les enfants malades et de nombreuses activités festives et culturelles pour tous », a déclaré l’organisation dans un communiqué. Le conseil méthodiste international IMB (Methodist international mission board) prévoit également un programme olympique afin d’aider les volontaires chargés de la préparation d’une campagne évangélique appelée Connect2020, qui doit être lancée durant les Jeux. « Le Japon compte moins de 0,5 % de chrétiens évangéliques, ce qui en fait la deuxième plus grande terre de mission au monde », souligne Daniel Rice, membre de l’organisation. IMB prévoit notamment l’organisation de programmes festifs et bibliques. Officiellement, le Japon compte seulement 441 000 catholiques, soit environ 0,3 % de la population sur 127 millions d’habitants. Toutefois, étant donné le caractère fluctuant de la population catholique au Japon, le nombre de fidèles pourrait être le double des chiffres officiels.

Opportunité culturelle et économique

Les festivités olympiques débuteront le 24 juillet, et le relais de la flamme olympique sera lancé le 12 mars prochain à Olympie, en Grèce. La flamme olympique traversera ensuite les 47 préfectures japonaises jusqu’à arriver à Tokyo pour le début des Jeux, qui dureront du 24 juillet au 9 août. Depuis le début des années 1990, le Japon a connu trois récessions économiques de différentes origines, dont la dernière a été provoquée en 2011 par la triple catastrophe de Fukushima. C’est pourquoi, alors que la récession menace une nouvelle fois le Japon à cause des conséquences de l’épidémie du coronavirus, le gouvernement veut soutenir l’économie du pays avec les Jeux olympiques en espérant attirer près de 40 millions de visiteurs étrangers. Selon un rapport de la Banque du Japon, 920 000 spectateurs quotidiens sont attendus à Tokyo durant l’événement sportif, auquel doivent prendre part au moins 11 000 athlètes de 200 pays différents. Alors que plusieurs millions de tickets, de billets d’avions et de chambres d’hôtels ont déjà été réservés, et que le sponsoring national dépasse déjà les 3 milliards de dollars US, de nombreux Japonais sont toutefois inquiets à cause de l’épidémie. Celle-ci a déjà entraîné l’annulation de plusieurs événements sportifs internationaux, dont le report du Grand Prix de Formule Un de Shanghai et des championnats du monde d’athlétisme en salle de Nanjing, ainsi que la délocalisation en Australie du tournoi de qualification olympique féminin, initialement prévu en Chine. Depuis que le Japon a été choisi pour accueillir les Jeux de 2020 il y a sept ans, le pays a fait de l’événement sportif un symbole de fierté nationale et appelé à la participation active de la population. Selon les observateurs, qui estiment que les Jeux olympiques de Tokyo de 1964 ont favorisé la modernisation rapide du pays, le Jeux de 2020 devraient permettre au gouvernement japonais de renforcer la position du pays en tant que puissance culturelle et économique.

(Avec Ucanews, Tokyo)


CRÉDITS

Marco Verch