Eglises d'Asie

Une trentaine de catholiques marquent le 57e anniversaire du décès de l’ancien président Ngo Dinh Diem

Publié le 04/11/2020




Le 2 novembre à Lai Thieu, dans la province de Binh Duong, près de Hô-Chi-Minh-Ville, une trentaine de catholiques vietnamiens ont célébré la messe en plein air, devant la tombe de l’ancien président Jean-Baptiste Ngo Dinh Diem, premier président catholique du pays, à l’occasion du 57e anniversaire de sa mort. L’ancien président et son frère et conseiller, Ngo Dinh Nhu, ont été assassinés le 2 novembre 1963 lors d’un coup d’État. Le père Paul Le Van Loc, qui présidait la cérémonie, a salué l’engagement du défunt pour les droits de l’homme dans le pays, et pour la liberté et l’indépendance au Vietnam.

Le père Paul Le Van Loc (à droite) et une trentaine de fidèles ont célébré la messe devant la tombe de l’ancien président catholique Ngo Dinh Diem, le 2 novembre dans la province de Binh Duong.

Le 2 novembre, près de 30 catholiques du sud du Vietnam ont participé à une messe spéciale à l’intention de Jean-Baptiste Ngo Dinh Diem, premier président catholique du pays, assassiné le 2 novembre 1963. La cérémonie était organisée devant sa tombe, située à Lai Thieu, dans la province de Binh Duong, près de Hô-Chi-Minh-Ville. Le père Paul Le Van Loc, rédemptoriste, et le père François-Xavier Nguyen Van Nhut, dominicain, ont concélébré la messe en plein air en sa mémoire, en saluant l’ancien président pour son combat pour les droits de l’homme, pour la liberté et l’indépendance. À cette occasion, ils ont installé un autel devant la tombe du président défunt, où les participants ont déposé de l’encens et des fleurs. « Aujourd’hui, nous sommes ici pour célébrer le 57e anniversaire de la mort de l’ancien président et de son frère Ngo Dinh Nhu, qui ont été assassinés le 2 novembre 1963 », a déclaré le père Loc durant la célébration. Les deux frères ont été abattus lors d’un coup d’État organisé par des officiers de l’Armée de la République du Viêt Nam (ARVN), soutenus par les Américains. Selon le père Loc, l’ancien président a défendu la liberté et la démocratie, en soutenant plusieurs centaines de milliers de personnes qui avaient fui le nord du Vietnam contrôlé par les communistes. « Nous prions pour lui et pour les membres de sa famille », a poursuivi le prêtre, en invitant les participants à suivre l’exemple du président défunt en se montrant fidèles à leur foi et en vivant les valeurs chrétiennes au quotidien.

Né en 1901 dans la province de Quang Binh, Jean-Baptiste Ngo Dinh Diem a étudié dans des écoles catholiques de Hué et dans une école publique de Hanoï, avant de travailler comme fonctionnaire dans les provinces de Thua Thien Hue, de Ninh Thuan et de Binh Thuan entre 1922 et 1933. Il a également enseigné dans une école catholique de Hué, et il s’est engagé pour l’indépendance entre 1933 et 1944. Il a été arrêté par les communistes en 1945, avant d’être libéré en 1946. Il a ensuite passé plusieurs mois dans un monastère rédemptoriste de Hanoï avant de venir à Saïgon (aujourd’hui Hô-Chi-Minh-Ville), où il a travaillé aux côtés d’indépendantistes et avec un autre frère, Mgr Pierre Martin Ngo Dinh Thuc, évêque de Vinh Long. En 1956, le roi Bao Dai, treizième et dernier monarque de la dynastie des Nguyen, le nomme Premier ministre du Sud Vietnam. Il est élu président de la république du Vietnam l’année suivante. Il s’est efforcé d’unir la population et les forces armées du sud du pays contre les colonialistes et les communistes. « Je suis un homme normal. J’essaie de travailler dès l’aube jusqu’au soir, et je sacrifie ma vie au service du pays et de la nation », a-t-il déclaré un jour. Son neveu, le cardinal François-Xavier Nguyen Van Thuan (1928-2002), a été déclaré vénérable en 2017 par le Vatican. L’ancien cardinal a passé près de 13 ans en prison, avant d’être libéré en 1988 et d’être forcé de quitter le pays l’année suivante. Après sa libération, il a été président du Conseil pontifical pour la justice et la paix. Il a été créé cardinal par le pape Jean-Paul II en 2001.

(Avec Ucanews, Hô-Chi-Minh-Ville)


CRÉDITS

DR