Eglises d'Asie

Xi Jinping en visite à Pyongyang, une première depuis quatorze ans

Publié le 19/06/2019




Le président chinois Xi Jinping sera en visite d’État dans la capitale nord-coréenne les 20 et 21 juin, une première pour un président chinois depuis la visite de Hu Jintao à Pyongyang en 2005, où il avait été accueilli par Kim Jong-il, le père de leader nord-coréen actuel. La rencontre a lieu une semaine avant le sommet du G20 à Osaka, au Japon, où le président chinois pourrait échanger avec Donald Trump. Pour certains analystes, Xi Jinping tente d’utiliser la question de la dénucléarisation de la péninsule coréenne comme levier dans les négociations commerciales avec les États-Unis, face à l’impasse actuelle de la question coréenne.

Le président chinois Xi Jinping va se rendre en Corée du Nord ce jeudi pour une visite de deux jours, ont annoncé les médias chinois officiels le 17 juin. Le président chinois va rencontrer le leader nord-coréen Kim Jong-un afin d’aborder les problèmes rencontrés par la péninsule coréenne. Ce sera la première visite en 14 ans d’un chef d’État chinois en Corée du Nord. Kim Jong-un s’est déjà rendu en Chine à quatre reprises, mais aucun président chinois n’a visité Pyongyang depuis Hu Jintao, qui fut accueilli par Kim Jong-il, le père du chef actuel, en 2005. Le voyage aura lieu juste avant la rencontre de Xi Jinping et du président américain Donald Trump prévue à Osaka (Japon), à l’occasion du sommet du G20. Selon certains analystes, le chef d’État chinois essaie d’étendre son influence sur la question nucléaire nord-coréenne afin de l’utiliser comme levier dans les négociations commerciales avec les États-Unis. Pour justifier cette affirmation, les observateurs notent l’impasse actuelle des échanges sur la dénucléarisation de la Corée du Nord et sur l’atténuation des sanctions économiques imposées par Washington.

La Corée du Nord et les États-Unis n’ont pas engagé de négociations depuis que Kim et Trump ont mis fin à leur deuxième sommet en février dernier, sans être parvenus à un accord. En plus des échanges politiques entre les dirigeants des nations et la résolution de la question coréenne, « il est nécessaire de construire des relations fraternelles de confiance entre les personnes, » a déclaré Mgr Lazarus You Heung-sik, évêque de Daejeon et président de la commission des affaires sociales de la Conférence des évêques de Corée. L’évêque affirme que « l’Église dans le Sud est toujours prête à soutenir et à aider nos frères du Nord ». Les évêques sud-coréens ont salué les dernières initiatives humanitaires prises par la Corée du Sud en faveur de la population nord-coréenne, touchée par une grave urgence alimentaire. Le 5 juin, le gouvernement du président sud-coréen Moon Jae-in a approuvé un programme prévoyant d’envoyer une aide humanitaire d’une valeur de 8 millions de dollars US dans le Nord, par l’intermédiaire d’ONG internationales.

(Avec Asianews)


CRÉDITS

DR