Eglises d'Asie

Coronavirus : les pèlerinages à Notre-Dame de Sheshan annulés par le diocèse de Shanghai

Publié le 18/04/2020




Le 13 avril, le diocèse de Shanghai a annoncé l’annulation de tous les pèlerinages prévus au sanctuaire Notre-Dame de Sheshan, à quelques dizaines de kilomètres de Shanghai. Chaque année, plusieurs milliers de catholiques chinois viennent de toutes les provinces du pays et même de l’étranger pour prier au sanctuaire, dédié à Marie Aide des Chrétiens. Tous les pèlerinages du mois de mai ont également été annulés. Le diocèse de Shanghai a demandé aux fidèles de prier chez eux en se tournant vers Notre-Dame de Sheshan : « Prions notre Mère pour qu’elle tourne ses regards miséricordieux vers nous, pour la fin de cette pandémie. »

Tous les pèlerinages prévus au sanctuaire de Notre-Dame de Sheshan, à Shanghai, ont été annulés pour cette année en raison de l’épidémie, a annoncé le diocèse de Shanghai. Ce dernier a également annulé tous les pèlerinages prévus durant le mois de mai. Le sanctuaire de Sheshan, situé à seulement quelques dizaines de kilomètres de Shanghai, est dédié à la Vierge Marie, Aide des Chrétiens. Le jour de sa fête, célébrée le 24 mai, plusieurs centaines de milliers de catholiques chinois viennent chaque année en pèlerinage depuis les différentes provinces chinoises et de l’étranger. Ainsi que l’explique le diocèse de Shanghai, dans sa publication du 13 avril, « face à l’épidémie du Covid-19 qui se répand partout dans le monde, nous coopérons avec les autorités locales pour contenir la propagation du virus ». « Les rassemblements religieux, qui pourraient entraîner la contagion et le retour de l’épidémie dans le pays, doivent être évités, en particulier si des gens viennent de l’étranger. Pour assurer la santé et la sécurité des fidèles, le diocèse a décidé, après réflexion, d’annuler tous les pèlerinages prévus en mai », a poursuivi le diocèse. « C’est la première année que le sanctuaire doit fermer pour des raisons valables », confie un catholique de Shanghai. « D’autres années, il y a eu des fermetures politiques et des restrictions », précise-t-il.

Dans sa Lettre aux catholiques chinois, le pape Benoît XVI a choisi le 24 mai comme Journée de prière pour l’Église en Chine, en demandant à Notre-Dame de Sheshan la force dans les persécutions, l’unité entre les communautés chrétiennes, et l’engagement pour le bien de la société chinoise. Benoît XVI a également écrit une prière spéciale à cette occasion. Depuis 2008, le Bureau pour les Affaires Religieuses de Shanghai et l’Association patriotique pour les catholiques chinois ont essayé de compliquer la venue des catholiques chinois en pèlerinage à Sheshan, qui attire aussi bien des membres des Églises « souterraine » et « officielle », réunies par une même foi et une même dévotion. Le diocèse de Shanghai a annoncé l’annulation non seulement des grands rassemblements et des pèlerinages à grande échelle, mais aussi « la venue des petits groupes et des pèlerins individuels ». La Chine, premier pays affecté par le Covid-19, l’épidémie étant partie de Wuhan, dans la province du Hubei, a enregistré officiellement, à ce jour, 85 149 infections confirmées et 4 642 décès. Ce jeudi 16 avril, le pays a rapporté 26 nouveaux cas, dont 15 Chinois revenant de l’étranger. Aucun nouveau décès n’a été rapporté, même si les autorités ont revu à la hausse le bilan officiel des décès dans le pays. Depuis le 23 janvier, quand la Chine a déclaré l’état d’urgence, toutes les églises sont restées fermées. Elles le sont encore, même si la crise semble contrôlée aujourd’hui dans le pays. Le diocèse de Shanghai a demandé aux fidèles de « suivre l’exemple observé durant les fêtes de Pâques en priant à la maison ». « Chez nous, nos prières vont à Notre-Dame de Sheshan : prions notre Mère pour qu’elle tourne ses regards miséricordieux vers nous, pour la fin de cette pandémie. Amen ! »

(Avec Asianews, Shanghai)


CRÉDITS

DR