Eglises d'Asie

Crise démographique : Pékin assouplit sa politique familiale en autorisant trois enfants par couple

Publié le 01/06/2021




Le 31 mai, le bureau politique du Parti communiste chinois a annoncé sa décision d’autoriser les couples chinois à avoir jusqu’à trois enfants par famille. Les autorités ont ainsi décidé d’assouplir la politique familiale face à une grave crise démographique. Le 11 mai, en effet, le Bureau national des statistiques avait annoncé une chute de 18 % des nouvelles naissances entre 2019 et 2020 (de 14,65 millions à 12 millions). Avec 1,3 enfant par femme, le taux de fécondité en Chine reste un des plus bas au monde.

Le bureau politique du Parti communiste chinois a décidé, ce lundi 31 mai, de renoncer à la limite de deux enfants par couple. Les autorités ont annoncé que les Chinois pourront désormais avoir jusqu’à trois enfants par couple, selon des informations publiées par l’agence de presse officielle Xinhua, précisant que cette décision a été prise durant une rencontre présidée par le président Xi Jinping. Le pays fait face à une grave crise démographique. Le 11 mai dernier, en effet, le Bureau national des statistiques a révélé des chiffres de 2020 selon lesquels l’an dernier, par rapport à 2019, les nouvelles naissances ont chuté de 18 % (de 14,65 millions à 12 millions). La population chinoise s’élève à environ 1,4 milliard d’habitants. À ce rythme, les démographes estiment un rapide déclin du nombre d’habitants, avec une baisse significative de la population en âge de travailler. Pour remédier au problème, selon l’agence Xinhua, le bureau politique chinois a également décidé d’augmenter peu à peu l’âge du départ à la retraite dans le pays. En avril, la Banque centrale de Chine a recommandé au gouvernement d’abandonner sa politique de contrôle des naissances, soulignant que s’il n’y a aucune action entreprise, le pays risquera de perdre sa force économique. De nombreux chercheurs en économie ont également confirmé l’échec de la politique de l’enfant unique. Son abandon en 2016, pour passer à deux enfants par couple, n’a pas amélioré la situation.

Un taux de fécondité d’1,3 enfant par femme

On compte en moyenne 1,3 enfant par femme en Chine, soit un chiffre bien inférieur au seuil de 2,1 enfants par femme, qui serait nécessaire pour maintenir la stabilité de la population. Le taux de fécondité en Chine est également inférieur à celui du Japon (1,37 enfant par femme), l’une des populations les plus vieillissantes au monde. Certains chercheurs estiment par ailleurs qu’au cours des dix prochaines années, le pourcentage de femmes chinoises âgées entre 22 et 35 ans diminuera de plus de 30 %. La nouvelle politique familiale annoncée par la Chine doit également fournir des aides pour les couples désirant avoir des enfants : toutefois, la nature de ce soutien n’est pas précisée. Les experts estiment que les femmes chinoises devraient recevoir des aides pour compenser les dépenses et sacrifices professionnels liés à la maternité. Ce soutien financier devrait se concentrer sur les grandes villes, où les prix immobiliers et le coût de la vie sont les plus élevés. Beaucoup de jeunes chinois ne veulent pas avoir d’enfants à cause des coûts trop élevés et du manque d’aides de la part de l’État. Ainsi, les nouvelles générations préfèrent renoncer à devenir parents pour maintenir leur niveau de vie. On rencontre le même problème dans de nombreuses sociétés occidentales, qui ont pourtant des systèmes de sécurité sociale bien plus généreux que le modèle chinois. Une enquête publiée sur la page Weibo (l’équivalent de Twitter en Chine) de l’agence Xinhua a d’ailleurs révélé que sur 31 000 répondants, 29 000 ne veulent pas avoir trois enfants.

(Avec Asianews)


CRÉDITS

DR