Eglises d'Asie

Des étudiants catholiques sri-lankais fêtent Noël avec les enfants malades de Colombo

Publié le 07/01/2020




Le 29 décembre, un groupe d’étudiants de Colombo, le Mouvement des étudiants catholiques (CSM) de l’université de Sri Jayewardenepura, a fêté Noël avec les enfants malades de l’hôpital Apesksha (« Espoir ») de cancérologie de Maharagama, en banlieue de la capitale sri-lankaise. Pierre Chrishmali, responsable du groupe, confie avoir voulu donner du sens à cette journée en donnant du temps aux personnes dans le besoin : « Nous voulions partager la joie de la naissance de notre Sauveur avec un groupe de vrais combattants, qui se démènent tous les jours contre le cancer. » Avant Noël, le cardinal Malcolm Ranjith, archevêque de Colombo, avait également invité les fidèles à rendre visite aux victimes des attentats du 21 avril et à leurs familles durant les fêtes.

Les étudiants du CSM (Mouvement des étudiants catholiques) de l’université de Sri Jayewardenepura, dans la capitale sri-lankaise, ont fêté Noël avec les enfants malades de l’hôpital Apesksha (« Espoir »), le 29 décembre à Colombo.

Un groupe d’étudiants de l’université de Colombo a choisi de célébrer Noël différemment cette année, afin de partager la joie de la naissance du Christ avec des enfants atteints du cancer. « Le fait de donner du temps et d’écouter des personnes dans le besoin a donné à Noël un sens bien plus profond que les fêtes familiales habituelles », ont-ils confié. Les étudiants appartiennent au Mouvement des étudiants catholiques (CSM) de l’université de Sri Jayewardenepura, dans la région métropolitaine de Colombo. Le responsable du groupe Pierre Chrishmali, explique qu’ils se sont retrouvés le 29 décembre à la Faculté des sciences humaines et sociales, avant de se rendre dans l’hôpital le plus proche, l’hôpital Apesksha de cancérologie, à Maharagama (en banlieue de Colombo). « Nous voulions tous donner du sens à cette journée en apportant de la joie à ceux qui sont dans le besoin, dans l’esprit de Noël », ajoute Pierre Chrishmali. Il confie avoir choisi l’hôpital Apesksha (« espoir ») « parce qu’il accueille des enfants atteints du cancer ». Pour lui, « c’est très important, parce que la plupart d’entre eux sont justement sans espoir ». Il explique avoir senti le besoin de donner aux jeunes patients et à leurs parents « un simple sourire et un peu de joie ». Les étudiants ont collecté de l’argent afin d’acheter des cadeaux pour les enfants, dont des serviettes, des tasses, des parfums et des fruits. Ils ont également entonné des chants de Noël devant les enfants. « Certains nous ont demandé de reprendre les chants une nouvelle fois ; nous l’avons fait de bon cœur », ajoute Pierre Chrishmali. « Nous voulions partager la joie de la naissance de notre Sauveur avec un groupe de vrais combattants, qui se démènent tous les jours de toutes leurs forces contre le cancer », a déclaré Chamodh Samarasekara, étudiant en ingénierie et président adjoint de CSM. « Ce jour restera gravé à jamais dans notre mémoire. Nous avons vu une vraie joie sur leurs visages. Le temps que nous avons passé avec eux, si court soit-il, étant tellement fort et émouvant que cela nous a amenés à réfléchir sur nous-mêmes. À la fin de la journée, nous avons senti que l’hôpital était plus joyeux qu’à notre arrivée, et nous avons ramené beaucoup de souvenirs marquants. » Pierre, Samarasekara et les autres étudiants du CSM de Colombo confient avoir été « touchés au cœur par l’amour de ces enfants ; nous leur souhaitons un rapide rétablissement, et nous souhaitons à tous leurs proches d’avoir la force de rester avec eux dans ces temps difficiles ».

(Avec Asianews, Colombo)


CRÉDITS

DR