Eglises d'Asie

Deux prêtres missionnaires ordonnés dans l’église Saint-Joseph de Phnom Penh

Publié le 10/07/2019




L’Église du Cambodge a eu la joie d’ordonner deux prêtres missionnaires, le samedi 6 juillet dans l’église Saint-Joseph de Phnom Penh. Le frère Paul Bird (Société missionnaire de Thaïlande) et le frère Joseph (Salésiens de Don Bosco), originaires de Thaïlande et du Vietnam, ont été ordonnés à Phnom Penh, durant la célébration d’ordination qui était présidée par Mgr Olivier Schmitthaeusler, vicaire apostolique de Phnom Penh, en présence de leurs familles et de nombreux fidèles. Extrait de l’homélie de Mgr Schmitthaeusler.

Merci, cher Paul et cher Joseph, de nous plonger dans la mission, au cœur même de notre vie de baptisés. Annoncer Jésus, mort et ressuscité, vivant aujourd’hui, n’est pas une option dans l’Église que certains choisiraient. C’est l’essence de l’Église, tout simplement. Lorsque je vous ai appelés au début de la célébration, votre voix a retenti dans notre assemblée. Oui. Me voici. Ce oui est le grand oui de votre vie tout entière… Ce oui a été rendu possible grâce à tous ces petits oui qui ont jalonné votre parcours avec le Seigneur et dans son Église. Ce oui n’est pas le dernier… Il sera à redire chaque jour, jusqu’à votre rencontre avec Celui à qui vous dites oui aujourd’hui. Ce oui nous fait du bien à tous. Car chacun ici, consacré, marié ou célibataire, ou encore jeune et en recherche de son propre appel, ou déjà âgé et en attente de rencontrer le Seigneur… chacun est appelé à dire oui. « Qui vais-je envoyer pour annoncer ma Parole ? Seigneur, je suis prêt ! » (Isaïe 6,1-8) Ce oui est différent, car dans quelques instants, par l’imposition des mains et la puissance de l’Esprit, vous allez être configurés au Christ lui-même… Cette différence indélébile et d’une certaine manière invisible aux yeux des hommes, va faire de vous des prêtres de Jésus, qui ont le pouvoir de pardonner les péchés et de donner le Christ dans son Eucharistie. Vos mains vont donner la vie de Jésus aux hommes. Vos paroles vont donner le pardon de Dieu aux hommes. Bienvenus dans l’ordre des prêtres de Jésus Christ.

« Qui vais-je envoyer ? »

Merci chères familles, pour ce cadeau que vous faites à l’Église du Cambodge. Frères et sœurs ici rassemblés, priez pour que nos jeunes gens entendent cette parole : « Qui vais-je envoyer ? » Et qu’ils ne puissent trouver la paix jusqu’à ce qu’ils aient répondu : « Me voici. Seigneur, je suis prêt ! » Nous construisons le grand séminaire à Phnom Penh Thmey… Il y a quatre chambres de libres et si cela ne suffit pas, on en rajoutera dix, vingt, trente… ! La nuit dernière fut la 85e nuit de prière pour les vocations. En septembre, aura lieu le camp vocations autour des reliques des saints parents de sainte Thérèse de Lisieux : « Me voici Seigneur, je suis prêt ! » Votre Mission ? Baptiser, guérir et annoncer la Bonne Nouvelle par votre vie… Dieu vous a appelés à servir le Cambodge. Paul est envoyé à Kompong Cham. Joseph, à travers le charisme d’éducateur de saint Jean Bosco, est envoyé auprès des écoles salésiennes. Le Cambodge a une religion nationale, le bouddhisme, contrairement au Vietnam et à la Thaïlande. Mais la Constitution respecte les autres religions et le droit de chacun d’y adhérer. Rendons grâce à Dieu pour cette ouverture, qui est bafouée dans tant de pays. N’ayez pas peur, mais regardez Jésus.

Missionnaires et serviteurs

Incarnez-vous ici. Entrez dans la pâte humaine qui vous accueille ici. N’importez pas le Vietnam et la Thaïlande. Votre cœur et votre amour suffisent. Comme Jésus à la Synagogue, avec les païens ou chez Pilate, dialoguez à la Pagode, avec le peuple et avec les autorités. Sans prosélytisme, mais avec un témoignage attractif et dans un vrai dialogue de vie. Comme Jésus avec les pécheurs et les malades, avec la Samaritaine ou les collecteurs d’impôts, soyez avec tous, tout à tous, sans mépris, ni pour les pauvres, ni pour les riches d’ailleurs… Avec une parole claire et pleine de respect pour chacun et chacune. Comme Jésus, préférez les petits. Créez des espaces d’ouverture dans vos paroisses et vos écoles, où chacun puisse se sentir accueilli et aimé. À la manière de Jésus qui s’est invité chez Zachée, qui a rendu visite à Lazare, à Marthe et Marie, ne vous enfermez pas dans des bureaux. Jésus n’en avait pas et Don Bosco non plus… Une image qui me frappe de Don Bosco, c’est de le voir jouer au foot en soutane avec les jeunes. Il n’y a pas de climatisation à la campagne, il y a les maisons ouvertes sur les rizières, les pistes de terre rouge, poussiéreuses ou boueuses… En passant, vous serez invités à siroter une noix de coco ou à boire une tasse de thé. C’est Dieu qui leur rend visite à travers vous, et vous serez accueillis comme Abraham a accueilli ses trois visiteurs ! Enfin, comme Jésus priait seul sur la montagne, comme il invoquait son Père avant chacun miracle, soyez des prêtres missionnaires, soyez dans le monde mais pas du monde. Relisez et priez autant que vous le pourrez. Vivez en Dieu à chaque instant, comme la Vierge Marie chantant son Magnificat. Chers Paul et Joseph, en vous remettant le Calice et la Patène, je vous dirai ces paroles qui synthétisent si bien votre vie désormais : « Recevez l’offrande du peuple saint pour la présenter à Dieu. Prenez bien conscience de ce que vous ferez, imitez dans votre vie ce que vous accomplirez par ces rites et conformez-vous au mystère de la croix du Seigneur. » Chers frères et sœurs, vous êtes ce peuple saint. Vos prêtres donnent leur vie à Dieu pour vous servir et vous donner la vie de Dieu ! Priez et aidez vos nouveaux prêtres (ainsi que les anciens !) à être des serviteurs de Jésus, le seul grand prêtre. Veni Creator Spiritus.

 

This slideshow requires JavaScript.


CRÉDITS

Vicariat apostolique de Phnom Penh