Eglises d'Asie

Économie thaïlandaise : le confinement et la pandémie menacent au moins 8,4 millions d’emplois

Publié le 30/05/2020




Le secteur du tourisme est parmi les premières victimes collatérales du confinement en Thaïlande, avec 2,5 millions d’emplois qui risquent d’être supprimés, soit 64 % de la main-d’œuvre employée par le secteur. Le secteur industriel est également fortement affecté, avec au moins 1,5 million d’emplois exposés sur 5,9 millions d’employés. En tout, au moins 8,4 millions de Thaïlandais risquent de perdre leur emploi, et le taux de chômage risque de passer de 1 % à 4 %, soit son niveau durant la crise financière asiatique de 1997-1998. La compagnie aérienne nationale, Thai Airways International, qui fait partie des premières touchées, se retrouve dans une situation de quasi-faillite et risque de supprimer près de 6 000 emplois.

Au moins 8,4 millions de Thaïlandais risquent de perdre leur emploi après plusieurs mois de confinement. Le tourisme est le secteur le plus atteint dans le pays, mais l’ensemble de l’économie thaïlandaise est touché par la situation. Mercredi 27 mai, le Conseil national pour le développement économique et social a déclaré que la chute historique du nombre de touristes étrangers et thaïlandais pourrait entraîner la suppression de près de 2,5 millions d’emplois, soit 64 % des 3,9 millions d’employés du tourisme thaïlandais. Les emplois d’au moins 1,5 million de personnes sont également exposés dans l’industrie, sur 5,9 millions d’employés. Ici, la pandémie s’ajoute aux conséquences des guerres commerciales qui se poursuivent, particulièrement celle qui oppose les États-Unis et la Chine, et qui affectent fortement les marchés. Ces derniers jours, la Thaïlande a vu sa compagnie aérienne nationale, Thai Airways International, se retrouver en situation de quasi-faillite et en passe de supprimer près de 6 000 emplois – il s’agit de la première compagnie aérienne asiatique à subir autant les conséquences collatérales de la pandémie. En dehors du secteur du tourisme, 4,4 millions d’emplois risquent de disparaître, soit 43 % d’une main-d’œuvre de 10,3 millions d’employés. À la suite de la décision récente du gouvernement de commencer à déconfiner le pays progressivement, beaucoup parient sur une relance partielle de l’économie. Le taux de chômage risque de passer d’1 % à plus de 4 % cette année, en retrouvant son niveau durant la crise financière asiatique, en 1997-1998. La deuxième économie d’Asie du Sud-Est risque de reculer de près de 6 %. Les seuls secteurs qui seront peut-être épargnés sont l’alimentation et les produits qualifiés de première nécessité comme l’électronique. En attendant, l’île de Koh Lan, une destination touristique populaire située dans la baie de Bangkok, à une dizaine de kilomètres au large de Pattaya (province de Chonburi), devrait accueillir à nouveau les touristes à partir de ce lundi 1er juin. Malgré le déconfinement qui a débuté progressivement dans la région depuis le 1er mai, les touristes n’y étaient pas encore autorisés.

(Avec Asianews, Bangkok)


CRÉDITS

DR