Eglises d'Asie

Le nouveau roi malaisien Abdullah Shah lance un appel à l’unité

Publié le 31/07/2019




Le Conseil des Églises de Malaisie a salué le nouveau roi, Abdullah Shah, à l’occasion de son élévation au trône le 30 juillet. À cette occasion, le Conseil des Église a lancé un appel pour la paix et l’harmonie de la Malaisie, majoritairement musulmane mais multiculturelle. « Les Églises soutiennent leurs majestés dans la prière et espèrent qu’elles continueront de protéger et d’unir les personnes de toutes origines et religions, pour que tous puissent vivre dans la paix et la prospérité dans notre pays bien aimé », a déclaré Herman Shastri, secrétaire général du Conseil. Le nouveau roi, appelé Yang di-Pertuan Agong localement, est le 16e de l’histoire du pays, et régnera pour une durée de cinq ans.

La cérémonie du 30 juillet était marquée par les coutumes et traditions royales malaisiennes, officialisant le début du règne du sultan Abdullah Shah, 60 ans. Il était vêtu d’un costume de cérémonie appelée Muskat – un long habit noir décoré de broderies dorées. Le couple royal est entré dans la salle du trône (Balairung Seri) vers 10h45 du matin. Près de sept cents invités, dont les neuf dirigeants malaisiens, le Premier ministre Mahathir Mohamad, les ministres du gouvernement et des diplomates étrangers, assistaient à la cérémonie, retransmise en direct sur les chaînes de télévision nationales. Parmi les dignitaires étrangers présents se trouvaient Sheikh Mohammed Zayed Al-Nahyan, le prince héritier et ministre de la défense d’Abou Dabi, ainsi que le sultan de Brunei, Hassanal Bolkiah. La Malaisie est une monarchie constitutionnelle où le rôle du souverain est surtout symbolique. Le roi est élu tous les cinq ans et le trône alterne entre les dirigeants des neuf États malaisiens, présidés par la famille royale. Abdullah a été proclamé comme sixième sultan de Pahang le 15 janvier, remplaçant son père âgé et malade. Il a ensuite été élu roi le 24 janvier. Il succède au sultan de Kelantan, Muhammad V, qui a renoncé au trône le 6 janvier, après seulement deux ans de règne. Durant la cérémonie, le sultan Abdullah a souligné que l’unité et l’harmonie sont les piliers et la force de la nation. Il a également affirmé que l’institution royale n’était pas qu’un simple symbole mais que cela faisait partie intégrante de la Malaisie. « C’est la base de l’unité, qui rassemble les gens ensemble et qui soutien l’esprit de patriotisme. C’est un esprit qui, s’il est reçu et protégé par tous les citoyens, peut apporter un sentiment d’amour et de loyauté envers le pays », a-t-il déclaré, en s’engageant à faire de son mieux pour soutenir l’unité du pays entre tous les habitants, sans distinction de race ou de religion. « Je veux donner la priorité au peuple, respecter les anciens et honorer les jeunes. Je veux l’exprimer avec beaucoup d’humilité », a-t-il ajouté.

(Avec Ucanews et Asianews)