Eglises d'Asie

Le roi Sihamoni dans la province de Takeo pour la fête du Sillon Sacré

Publié le 24/05/2019




Le mercredi 22 mai, le Cambodge célébrait la fête du Sillon sacré ou cérémonie du labour royal (Chat Prea Angkal). Cette année, la cérémonie royale s’est déroulée dans la province de Takeo, où le vicariat apostolique de Phnom Penh poursuit son action à Chomkatieng, notamment au service de l’éducation et de l’héritage artistique cambodgien. Chaque année, le roi inaugure la saison en traçant les premiers sillons de la rizière sacrée. Après la cérémonie du labour, des plateaux remplis de riz, de haricots, de maïs, de sésame, d’eau, de vin et d’herbe sont présentés aux bœufs de l’attelage royal afin de prédire les récoltes de l’année. La fête du Sillon Royal a été réhabilitée en 1963 par le roi Norodom Sihanouk.

Le mercredi 22 mai, le Cambodge célébrait la fête du Sillon sacré ou cérémonie du labour royal (Chat Prea Angkal). Cette année, le roi Norodom Sihamoni s’est rendu dans la province de Takeo pour célébrer la cérémonie royale. Mgr Olivier Schmitthaeusler, vicaire apostolique de Phnom Penh, s’est réjoui de cet honneur accordé à la province de Takeo, où l’Église catholique, depuis 2002, a commencé son action à Chomkatieng, dans de nombreux secteurs. Au service de l’éducation, avec cinq écoles maternelles dont deux qui emploient la méthode Montessori, des écoles primaires et artistiques, les lycées général et technique Saint-François, et enfin l’Institut Saint-Paul.

Dans le domaine du développement humain également, avec le Village de la Paix, un village inclusif où les enfants et adultes handicapés, les personnes atteintes du virus du Sida, les personnes âgées et autres villageois peuvent vivre en harmonie. Concernant l’héritage artistique, une grande scène de théâtre a également été créée avec un programme comprenant la danse traditionnelle cambodgienne du Lakhon Khol, protégée par le statut de Patrimoine mondial de l’Unesco. Le projet de Chomkatieng propose également une ferme et un programme d’écotourisme, ainsi qu’un village artisanal comprenant le tissage de la soie et d’autres artisanats divers (noix de coco, huile, savon, chaussure, confiserie…), une occasion de donner du travail aux personnes dans le besoin « selon nos valeurs et notre vision », explique Mgr Schmitthaeusler : charité, excellence et compassion.

Les productions du lycée technique Saint-François et du village artisanal faisaient partie de l’exposition qu’a visitée le roi Sihamoni durant la cérémonie du labour royal, qui célèbre les premières pluies, les premières semailles du riz et le repiquage. Chaque année, le roi inaugure la saison en traçant les premiers sillons de la rizière sacrée. Après la cérémonie du labour, deux bœufs de l’attelage royal ont été amenés devant sept plateaux remplis de riz, de haricots, de maïs, de sésame, d’eau, de vin et d’herbe. Les bêtes ont surtout touché au riz, au maïs et aux haricots, ce qui serait un signe annonciateur de bonnes récoltes pour le pays en 2019.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.


CRÉDITS

DR