Eglises d'Asie

Les Afghans réfugiés au Pakistan autorisés à ouvrir des comptes bancaires

Publié le 27/02/2019




Le 25 février, le Premier ministre pakistanais, Imran Khan, a annoncé la décision d’accorder aux réfugiés afghans vivant dans le pays l’autorisation d’ouvrir des comptes bancaires. Environ 2,4 millions d’entre eux vivent au Pakistan, dont près d’1,4 millions de réfugiés « déclarés », dont beaucoup habitent dans le pays depuis les années 1980. Une décision saluée par les organisations de défense des droits de l’homme, par les Nations Unies et par les représentants des communautés afghanes.

Le Pakistan a annoncé l’autorisation de l’ouverture de comptes bancaires pour les réfugiés afghans dans le pays, afin qu’ils puissent s’intégrer à l’économie officielle. Le Pakistan est le foyer d’environ 2,4 millions de réfugiés afghans, dont près d’1,4 millions possèdent des papiers officiels. Beaucoup d’entre eux habitent dans le pays depuis les années 1980. « J’ai donné des instructions aujourd’hui, pour que les réfugiés afghans déclarés puissent ouvrir des comptes bancaires et ainsi s’intégrer à l’économie officielle du pays. Cela aurait dû être fait depuis longtemps », a déclaré le Premier ministre Imran Khan, le 25 février, dans une annonce saluée par l’agence des Nations Unies pour les réfugiés, par les organisations de défense des droits de l’homme et par les réfugiés afghans. Haji Abdullah, représentant des réfugiés afghans basés à Karachi, a salué l’initiative. « C’est une très bonne décision. Nous la saluons. Non seulement cela bénéficiera aux réfugiés afghans, mais cela contribuera également de façon significative à la croissance économique du Pakistan », a-t-il confié. « Les membres de nos communautés sont nombreux à être impliqués dans la production et la vente de tapis, dans les quatre provinces du pays. Ils ont rencontré de nombreuses difficultés à cause de cela, que ce soit pour payer des factures ou utiliser les services bancaires dans le cadre de leurs affaires. Nous croyons que cela soutiendra significativement l’économie pakistanaise, en contribuant aux réserves de change. »

Un geste salué par l’ONU et par les ONG

En septembre 2018, Haji Abdullah avait également rappelé au Premier ministre Imran Khan sa promesse d’accorder la nationalité aux réfugiés afghans nés au Pakistan. « Les Afghans dont les enfants sont nés et ont été élevés au Pakistan recevront la nationalité ‘inshallah’ [si Dieu le veut], parce que cette pratique est appliquée dans beaucoup de pays à travers le monde. Vous recevez un passeport américain si vous naissez aux États-Unis », avait déclaré Imran Khan. De son côté, le Haut-commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, a salué le Premier ministre, le gouvernement et le peuple pakistanais « pour cette étape importante pour le soutien des réfugiés afghans – un geste de solidarité généreux, audacieux, d’une portée mondiale ». La représentante du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) au Pakistan, Ruvendrini Menikdiwela, a rappelé que le Pakistan avait accueilli plusieurs millions de réfugiés afghans durant plusieurs décennies, et que le pays devait être félicité pour cette dernière décision. « C’est une démonstration humanitaire courageuse, dans un monde loin d’être inclusif », a-t-elle déclaré. Ruvendrini Menikdiwela a ajouté que les comptes bancaires permettront aux familles des réfugiés vivant à l’étranger d’envoyer des aides financières via les réseaux bancaires officiels, ce qui contribuera à augmenter la réserve de change du pays. La section d’Asie du Sud de l’ONG Amnesty International s’est également réjouie de la décision. « Alors qu’une grande partie du monde a tourné le dos aux réfugiés, le gouvernement pakistanais a pris une belle décision en les aidant à retrouver leur dignité » a commenté l’organisation.

(Avec Ucanews, Karachi)


CRÉDITS

Press Information Department