Eglises d'Asie

Les Églises chrétiennes rassemblées dans la cathédrale de Lahore pour la semaine de l’unité

Publié le 23/01/2021




Le 18 janvier dans la cathédrale du Sacré-Cœur de Lahore, Mgr Sebastian Shaw a invité les responsables et les fidèles des différentes confessions chrétiennes à participer à une cérémonie œcuménique, afin d’ouvrir la 54e Semaine de prière pour l’unité des chrétiens. Malgré leurs hésitations à cause de la pandémie, les responsables chrétiens pakistanais ont décidé de maintenir la rencontre interreligieuse afin que tous puissent venir prier pour l’unité. Parmi les invités se trouvaient le pasteur Amjad Niyamat, de l’Église presbytérienne de Lahore, et Mgr Irfan Jamil, de l’Église protestante du Pakistan.

Le 18 janvier, Mgr Sebastian Shaw a ouvert la 54e Semaine de prière pour l’unité des chrétiens dans la cathédrale du Sacré-Cœur de Lahore.

Mgr Sebastian Francis Shaw, archevêque de Lahore, a ouvert la 54e Semaine de prière pour l’unité des chrétiens ce lundi 18 janvier. Durant la cérémonie, qui a eu lieu dans la cathédrale du Sacré-Cœur de Lahore, Mgr Shaw a invité tous les fidèles des différentes Églises chrétiennes présentes au Pakistan à prier ensemble pour la réconciliation et l’unité. La Semaine de prière pour l’unité chrétienne se déroule depuis le 18 janvier jusqu’au 25 janvier, sur le thème « Demeurez dans mon amour et vous porterez du fruit en abondance » (Jean 15,1-17). Le thème, choisi par la communauté monastique œcuménique de Grandchamp (Suisse), exprime la vocation de la communauté à la prière, à la réconciliation et à l’unité dans l’Église et dans la famille humaine. Durant la cérémonie œcuménique pour l’unité chrétienne, Mgr Shaw s’est tourné vers les représentants des autres confessions chrétiennes au Pakistan en rappelant que c’est le désir de Jésus, depuis toujours, que nous soyons « un ». « Cette semaine particulière nous invite tous à prier ensemble, et l’Esprit Saint nous mènera vers l’unité, il ouvrira nos cœurs et nos esprits pour que nous puissions nous aimer et nous respecter les uns les autres, et que nous puissions nous soutenir mutuellement. Nous devons aussi prier Dieu pour la fin de cette pandémie, pour qu’il nous protège et que nous retrouvions notre vie normale », a déclaré l’archevêque de Lahore.

« Que tous soient un »

« Cette année, nous avons été hésitants quant au maintien ou non de cette rencontre interreligieuse, mais nous l’avons organisée malgré tout de manière raisonnable, en faisant confiance à la grâce de Dieu. Pour que les paroles de Jésus, ‘que tous soient un’ [Jn 17, 21], puissent se réaliser de notre vivant », a également souligné Mgr Shaw. Le pasteur Amjad Niyamat, de l’Église presbytérienne de Lahore, a également pris la parole pour confier que « nous sommes tous des enfants de Dieu et en tant que tels, nous devrions être unis ; et cette unité ne concerne pas que les dirigeants mais tous les fidèles ». Il a également remercié l’archevêque de Lahore pour avoir rassemblé les Églises chrétiennes pour prier, en ajoutant : « Que Dieu bénisse notre unité, pour que nous puissions grandir ensemble dans l’amour de Dieu. » De son côté, Mgr Irfan Jamil, de l’Église protestante du Pakistan, a confié que durant cette semaine, alors que nous célébrons l’unité interreligieuse, nous devons écouter l’Évangile qui dit que « vous êtes la lumière du monde » (Mt 5, 14) et « que votre lumière brille devant les hommes », pour que tous le connaissent.

« Nous avons tous été créés par Dieu, et nous ne devons pas oublier de prier. C’est notre seul soutien et la seule façon d’avancer, pour que nous soyons tous ‘un’ et que nous parvenions à l’unité, y compris dans les épreuves. C’est seulement avec la lumière du Christ que nous pourrons rayonner, non seulement pour nous-mêmes mais pour le monde entier », a confié Mgr Irfan Jamil. M. Benjamin, de l’Église presbytérienne au Pakistan, ajoute qu’il se réjouit de voir tous les responsables chrétiens de Lahore rassemblés en donnant un exemple d’unité : « C’était un moment magnifique, et vraiment, nous devrions rester toujours unis, et pas seulement pour une semaine. » De nombreux prêtres, religieuses, séminaristes, pasteurs et fidèles de différentes confessions chrétiennes ont participé à la cérémonie œcuménique, afin de prier Dieu pour qu’il bénisse toutes les Églises.

(Avec Asianews, Lahore)


CRÉDITS

DR