Eglises d'Asie

Les musulmans aux côtés des chrétiens pour la rénovation de la cathédrale de Karachi

Publié le 30/04/2019




Du 26 au 28 avril, l’archidiocèse de Karachi, dans la province de Sindh dans le sud du Pakistan, a organisé un festival musical de trois jours afin de récolter des fonds pour le projet de rénovation de la cathédrale Saint-Patrick. À l’occasion des 175 ans de la fondation de l’édifice, l’Église locale a prévu un projet sur trois ans, avec plusieurs évènements destinés à trouver les fonds pour financer les travaux. Une occasion, pour le cardinal Coutts, l’archevêque de Karachi, de soutenir le dialogue interreligieux dans le pays et d’envoyer un message de paix, alors que des musulmans se sont déjà portés volontaires pour participer à l’opération.

Un festival musical de trois jours a été organisé à Karachi, du 26 au 28 avril, afin de récolter des dons pour financer la rénovation de l’une des plus anciennes églises du Pakistan. À cette occasion, la communauté musulmane s’est jointe aux catholiques de la paroisse Saint-Patrick pour soutenir la rénovation de la cathédrale de la ville, en l’honneur de ses 175 ans. Dans son discours, prononcé pour l’événement, le cardinal Joseph Coutts, archevêque de Karachi, a salué le geste de la communauté musulmane, reconnaissant pour leur présence, leur coopération et leur soutien. « Le but est non seulement d’œuvrer pour la restauration de la cathédrale, mais aussi pour la construction de l’unité du peuple pakistanais, parce que c’est ce que cela veut dire d’être Pakistanais. Et je suis heureux que parmi ceux qui se portent volontaires pour cette noble cause, on trouve non seulement des chrétiens mais aussi des musulmans », a souligné le cardinal Coutts. « Ce projet d’une durée de trois ans nous aidera non seulement à récolter des fonds, mais aussi à renforcer l’harmonie interreligieuse. Nous pourrons ainsi construire des relations solides avec des fidèles de diverses religions, en contribuant au développement du pays. Ce sera un message positif du Pakistan, notre pays bien-aimé. »

« L’unité interreligieuse est notre priorité »

Imran Ismail, le gouverneur de la province pakistanaise de Sindh, inaugurait l’événement. « L’unité interreligieuse est notre priorité aujourd’hui. Toutes les religions à travers le monde enseignent l’amour et la paix », a-t-il défendu. Le gouverneur a ajouté qu’il était reconnaissant envers la minorité chrétienne pour les services rendus au pays, notamment dans les domaines de l’éducation et de la santé. « Le service rendu par l’Église catholique pour la défense du dialogue interreligieux est également remarquable. Je remercie la communauté chrétienne pour avoir pris l’initiative de l’organisation de cet événement, destiné à récolter des fonds pour la rénovation de la cathédrale », a déclaré Imran Ismail. Le festival a rassemblé des chanteurs et des musiciens chrétiens et musulmans, qui ont donné des concerts gratuits. L’événement comprenait également des étals de nourriture et une aire de jeux pour les enfants. Le père Mario Rodrigues, recteur de la cathédrale, explique que « cette année, nous célébrons les 175 ans de la fondation de la cathédrale Saint-Patrick de Karachi ». « Nous devons préserver notre histoire, en particulier cette grande œuvre architecturale. Beaucoup de vitraux sont cassés et la structure a besoin d’être rénovée », ajoute-t-il. Le prêtre annonce un projet de restauration dont le coût s’élève à 1,6 million de dollars. Plusieurs évènements sont prévus afin de récolter des fonds. « Le gouverneur et le ministre en chef de la province de Sindh nous ont assuré de leur soutien pour ce projet. Ils nous ont envoyé une équipe pour examiner le bâtiment. Cette équipe évaluera et contrôlera les travaux durant le projet de trois ans », ajoute le père Rodrigues.

(Avec Ucanews, Karachi)


CRÉDITS

St. Patrick's Cathedral