Eglises d'Asie

Mgr Bejoy D’Cruze : le nouvel archevêque de Dacca s’engage à défendre l’unité

Publié le 01/12/2020




Le 27 novembre, Mgr Bejoy Nichephorus D’Cruze a été installé en tant que nouvel archevêque de Dacca, dans la cathédrale Sainte-Marie de la capitale bangladaise. Près de 500 fidèles ont pu participer à la célébration, présidée par Mgr George Kocherry, nonce apostolique au Bangladesh, en présence de plusieurs responsables protestants et de Biplob Barua, assistant spécial de la Première ministre Sheikh Hasina. Deux parlementaires catholiques, Jewel Areng et Jharna Gloria Sarker, étaient également présents. Mgr D’Cruze remplace le cardinal Patrick D’Rozario, qui servait l’archidiocèse de Dacca depuis 2011.

Mgr Bejoy Nichephorus D’Cruze avec Mgr George Kocherry, nonce apostolique, lors d’une cérémonie d’installation et d’action de grâce célébrée le 27 novembre à Dacca.

Le 27 novembre dans la cathédrale Sainte-Marie, près de 500 personnes ont participé à la messe d’installation de Mgr Bejoy Nichephorus D’Cruze, nouvel archevêque de Dacca. À cette occasion, l’évêque, membre de la congrégation des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée (OMI), s’est engagé à défendre l’unité, la solidarité et le dialogue au sein de la communauté catholique locale, ainsi qu’avec les autres Églises et confessions religieuses, pour la communion et la paix. Une réception a eu lieu après la cérémonie, organisée en respectant les normes sanitaires en vigueur. Les fidèles présents ont également voulu remercier l’ancien archevêque de Dacca, le cardinal Patrick D’Rozario, qui était au service de l’archidiocèse depuis 2011. Mgr George Kocherry, nonce apostolique au Bangladesh, a présidé la messe aux côtés de cinq évêques. Plusieurs responsables protestants bangladais étaient également présents, ainsi que Biplob Barua, assistant spécial de la Première ministre Sheikh Hasina, et deux parlementaires catholiques, Jewel Areng et Jharna Gloria Sarker. « Je suis indigne et incompétent, mais Dieu m’a choisi comme pasteur », a déclaré Mgr D’Cruze, qui assure la responsabilité du diocèse le plus ancien et le plus grand du pays, après avoir servi dans les diocèses de Khulna et de Sylhet. Le nouvel archevêque a également remercié les dix années de service du cardinal D’Rozario dans la capitale bangladaise.

« L’unité doit l’emporter à tout prix »

Durant son homélie, Mgr D’Cruze, âgé de 64 ans, a confié que sa priorité est la communion. « L’Église doit devenir une communion, une fraternité de croyants, et l’unité doit l’emporter à tout prix. C’est un devoir, alors que nous prions et adorons le Dieu trinitaire – une communion entre le Père, le Fils et l’Esprit Saint », a-t-il ajouté. « Jésus a rassemblé dans l’unité de nombreuses races et nations, avec son Précieux Sang. Nous sommes appelés à l’unité dans une même fraternité. L’unité et la communion peuvent nous apporter les bénédictions du ciel, la joie et la paix. » Le nouvel archevêque de Dacca a également rappelé que le christianisme est une religion universelle. Pour lui, le christianisme « a un cœur énorme » et il a été « envoyé auprès de toutes les ethnies et de toutes les nationalités, pour leur libération et leur rédemption ». « C’est pourquoi nous acceptons tout avec un cœur ouvert, en favorisant le dialogue et en forgeant l’harmonie. Nous croyons en effet que tous les hommes ont été créés à l’image de Dieu », a-t-il souligné. « Le christianisme est un merci universel à Jésus, qui a guéri et aimé les gentils. Il a même reconnu leur foi en disant : ‘Ta foi t’a sauvé.’ » L’évêque a également remarqué que pour assurer l’unité œcuménique et le dialogue interreligieux, il est essentiel de « sortir » et de créer une culture de l’amour et du dialogue.

Le père Joyanto S. Gomes, président de la Fraternité des prêtres diocésains du Bangladesh, a apporté son soutien à Mgr D’Cruze. « Nous continuerons de chérir ce qui est bon et vrai. Nous continuerons dans ce sens en communion avec vous. Les prêtres apporteront leur soutien avec leur unité, leur fraternité, leurs responsabilités mutuelles et leur témoignage », a-t-il expliqué. « Les prêtres de Dacca veulent exprimer toute leur loyauté envers vous et leur engagement à rester unis à vos côtés pour le service de Dieu et le service du peuple de Dieu dans l’archidiocèse. » Thomas Rozario, un homme politique catholique bangladais, a également réagi pour soutenir le nouvel évêque au nom des catholiques de Dacca. « En tant qu’évêque de Khulna et de Sylhet, vous avez prouvé vos qualités en tant que dirigeant, et vous êtes désormais devenu archevêque de Dacca. Vous êtes devenu un modèle dans la lutte pour le dialogue interreligieux. Nous vous promettons de vous soutenir dans toutes les épreuves que vous aurez à traverser en tant que berger. »

Retour à Dacca

Le 30 septembre, le pape François a nommé Mgr D’Cruze, alors évêque de Sylhet, comme nouvel archevêque de Dacca, après le départ du cardinal D’Rozario, qui a eu 77 ans récemment. Le pape avait prolongé le mandat de ce dernier de deux ans en 2018, alors qu’il avait atteint la limite d’âge de 75 ans. Mgr D’Cruze est le 11e évêque et le 6e archevêque de Dacca. Né le 9 février 1956 au village de Puran Tuital, dans le district de Dacca, il a étudié la théologie à l’université pontificale grégorienne de Rome entre 1990 et 1992, où il a également obtenu un doctorat en 1999. Il a été directeur du Juniorat des Oblats (OMI) de Dacca entre 1993 et 1996 et entre 1999 et 2000. Il a également enseigné la théologie au grand séminaire du Saint-Esprit de Dacca pendant plusieurs années. Il a ensuite été supérieur de la délégation des Oblats au Bangladesh entre 2001 et 2005. Le 19 février 2005, il a été nommé évêque du diocèse de Khulna où il est resté jusqu’en 2011, avant de devenir le premier évêque du diocèse de Sylhet, séparé de l’archidiocèse de Dacca cette année-là. Mgr D’Cruze est également président de la Conférence épiscopale du Bangladesh (CBCB) et de la Commission pour l’unité chrétienne et le dialogue interreligieux de la CBCB. Le christianisme à Dacca remonte au XVIIe siècle. Dacca a été érigé canoniquement en tant diocèse en 1886, puis en tant qu’archidiocèse en 1950. On y trouve l’une des communautés chrétiennes les plus anciennes et les plus importantes du pays, parmi les huit diocèses bangladais. La communauté catholique de Dacca compte environ 80 000 fidèles pour 21 paroisses et 115 prêtres diocésains.

(Avec Ucanews, Dacca)


CRÉDITS

DR