Eglises d'Asie

Mgr Ranjith préside la reconsécration de l’église Saint-Sébastien, trois mois après les attentats

Publié le 25/07/2019




Dimanche 21 juillet, l’archevêque de Colombo, Mgr Malcolm Ranjith, a présidé la reconsécration d’une des trois églises touchées par les attentats du dimanche de Pâques, l’église Saint-Sébastien de Katuwapitiya. Il y a trois mois, les attentats au Sri Lanka ont fait 258 morts et près de 500 blessés, dans trois églises et trois hôtels. À l’occasion de la célébration, Mgr Ranjith a appelé les musulmans du monde entier à s’unir aux côtés des autres religions contre l’extrémisme religieux. Il a également insisté en rappelant que la communauté musulmane n’était pas responsable des actes des terroristes, en appelant les chrétiens au calme.

Le cardinal Malcolm Ranjith, archevêque de Colombo, a lancé un nouvel appel retentissant, dimanche 21 juillet, trois mois après les attentats du dimanche de Pâques qui ont fait 258 victimes, lors de la reconsécration de l’église Saint-Sébastien de Katuwapitiya, l’une des trois églises visées par les terroristes. Dans son homélie, le cardinal Ranjith a appelé les musulmans du monde entier à « s’engager en préservant leur dignité et l’esprit de la religion musulmane ». « Je demande aux musulmans de se joindre aux fidèles de toutes les autres religions afin de vaincre les pressions des extrémistes qui ont trompé des jeunes, et pour qu’ils soient condamnés pour leur crimes. Pour cette raison, j’invite tous les musulmans à s’unir pour essayer de lutter contre le danger de l’extrémisme partout dans monde. Laissez les gens vivre en paix », a-t-il déclaré. Samedi 20 juillet, l’archevêque de Colombo a envoyé un autre message marquant aux musulmans et aux dirigeants du monde entier, en les appelant à assumer leurs responsabilités pour vaincre l’extrémisme islamique. Durant son homélie, Mgr Ranjith a dénoncé une nouvelle fois « ces groupes qui veulent semer le chaos dans le pays. Ce ne sont pas de simples croyants. Comme je l’ai déjà dit, les musulmans ne sont pas responsables de ces actes. C’est l’action de groupes internationaux qui ont égaré des jeunes. C’est pourquoi les musulmans doivent s’unir avec les autres religions pour vaincre toutes les forces du mal ». Mgr Ranjith a également souligné que « même les musulmans souffrent dans des pays comme l’Afghanistan, l’Iran, l’Irak, le Koweït, le Liban, la Syrie, l’Égypte, la Tunisie, la Libye et le Yémen ». Le cardinal s’est ensuite adressé aux catholiques : « Je demande à notre communauté de ne pas se mettre en colère contre les musulmans et contre l’islam. Ne cherchez pas à vous venger. Les musulmans dans leur ensemble ne sont pas responsables des actions de quelques jeunes manipulés. Ne les harcelez pas, respectez-les. » La reconsécration de l’église Saint-Sébastien comprenait la bénédiction du lieu de culte, suivie de la messe en présence de nombreux fidèles, prêtres et religieuses. Le cardinal présidait la célébration, aux côtés des deux évêques auxiliaires de l’archidiocèse, Mgr J. D. Anthony et Mgr Maxwell Silva. Enfin, un monument en commémoration des victimes a été dévoilé. La cérémonie, au cours de laquelle des orphelins ont déposé des fleurs en mémoire de leurs parents défunts, était chargée d’émotion. En conclusion, le cardinal Ranjith a évoqué sa rencontre récente avec le pape François au Vatican. « Le pape aussi a pleuré, et il m’a assuré qu’il priait pour vous. Le Saint-Père a dit que ceux que vous aimez sont au Ciel. » Le pape François a également fait un don de 85 000 dollars pour les blessés et les familles des victimes.

(Avec Asianews)


CRÉDITS

DR