Eglises d'Asie

Mgr Sebastian Tudu, évêque de Dinajpur, ordonne cinq nouveaux prêtres dans le nord du Bangladesh

Publié le 09/06/2021




Le 5 juin dans la cathédrale de Dinajpur, dans le nord du Bangladesh, cinq diacres ont été ordonnés prêtres par Mgr Sebastian Tudu. La petite communauté catholique locale ne compte que 500 000 fidèles sur 160 millions d’habitants. Le diocèse de Dinajpur compte 18 paroisses pour 60 000 catholiques, dont une majorité issus des minorités indigènes.

Le 5 juin dans la cathédrale Saint-François-Xavier de Dinajpur, dans le nord du Bangladesh, Mgr Sebastian Tudu, évêque de Dinajpur, a présidé l’ordination sacerdotale de cinq diacres bangladais : les pères Ruben Hasda, Marchlues Tirki et Nicholas Basra, prêtres diocésains, le père Nitto Anthony Ekka, de la congrégation de la Sainte-Croix, et le père Elis Sarkar, jésuite. Le père Ashish Runia, curé de la cathédrale de Dinajpur, explique que la date de l’ordination était différente en 2020, mais que cette année, à cause du Covid-19, il n’était pas possible de la célébrer à un autre moment et dans d’autres lieux. C’est pourquoi il a été décidé que la célébration aurait lieu le vendredi 5 juin, en présence d’un nombre limité de participants. « Seuls dix proches par ordinant ont été autorisés », ajoute-t-il. « Mais nous avons retransmis la célébration en direct sur Facebook. » Au Bangladesh, le gouvernement a prolongé les confinements locaux jusqu’au 16 juin. Par ailleurs, les établissements éducatifs sont toujours fermés. Le père Runia souligne également que le nombre de vocations sacerdotales et religieuses reste insuffisant. Chaque année, le nombre de nouveaux fidèles augmente grâce au travail infatigable de nombreux catéchistes, religieuses et prêtres. Selon le prêtre, les vocations viennent en majorité des nouveaux croyants. « On compte environ 50 séminaristes en tout dans le diocèse, qui se préparent à devenir prêtre », poursuit-il.

500 000 catholiques sur 160 millions d’habitants

Dans son homélie durant la célébration, Mgr Sebastian Tudu a dit aux nouveaux prêtres que « Dieu vous a choisis pour prêcher l’Évangile ». « Vous vous êtes engagés à servir l’Église. Vous devrez respecter vos devoirs et vous devrez les assumer correctement. Quand vous étiez diacres, vous vous êtes engagés à vivre saintement et à sanctifier les autres ; soyez saints en premier, et ensuite sanctifiez les autres », a demandé l’évêque. Enfin, il a invité les familles des nouveaux prêtres à continuer de soutenir et d’aimer leurs enfants : « Vos enfants sont devenus prêtres, ils ont besoin de se sentir aimés et soutenus au quotidien pour pouvoir nourrir et inspirer leur vie religieuse. » Quelques-uns des prêtres ordonnés ont partagé leur expérience. « Quand j’étais à l’école, je comprenais la vie des prêtres, cela m’a attiré et cela m’a donné envie de devenir prêtre », a notamment confié le père Nicholas Basra, CSC.

Âgé de 30 ans, il est issu d’une famille de nouveaux convertis (de l’hindouisme). Quand il avait 3 ans, en 1993, toute sa famille a reçu le baptême. « J’ai étudié dans un collège catholique, et j’ai pu rencontrer des prêtres et des religieuses. J’ai pu observer leur vie et leur travail, et cela m’a plu. Dès l’enfance, j’ai décidé de devenir prêtre », a-t-il raconté. Le jeune prêtre a également expliqué vouloir prêcher parmi les non chrétiens. Il voudrait aussi travailler auprès des jeunes et effectuer des visites aux familles. Au Bangladesh, on compte une petite communauté catholique de 500 000 fidèles. En 2020, 26 diacres sont devenus prêtres. C’est le grand nombre d’ordinations annuelles enregistré dans l’histoire de l’Église au Bangladesh. Le diocèse de Dinajpur compte 18 paroisses pour plus de 60 000 catholiques, dont une majorité issus des minorités indigènes.

(Avec Asianews)


CRÉDITS

DR