Eglises d'Asie

Selon une étude de la Banque mondiale, la crise sanitaire a créé 1,5 million de nouveaux pauvres en Thaïlande

Publié le 22/01/2021




Le 20 janvier, la Banque mondiale a publié une nouvelle étude intitulée « Restoring incomes, Recovering jobs » (Rétablir les revenus, Sauver l’emploi). Selon la nouvelle étude, en 2020, le pays a compté au moins 1,5 million de nouveaux pauvres à cause de la pandémie. Le nombre de personnes considérées comme pauvres (moins de 5,50 dollars par jour selon les critères de la Banque mondiale) est passé de 3,7 millions en 2019 à 5,2 millions en 2020. Les auteurs de l’étude prévoient cependant une légère amélioration de la situation en 2021, avec une reprise de près de 4 % du PIB au cours de l’année.

En 2020, la crise sanitaire a fait basculer au moins 1,5 million de citoyens thaïlandais – sur 70 millions d’habitants – dans la pauvreté, selon une nouvelle étude publiée le 20 janvier par la Banque mondiale. Selon les auteurs de l’étude, le nombre total de personnes considérées comme « pauvres » en Thaïlande est passé de 3,7 millions en 2019 à 5,2 millions en 2020. Kiatipong Ariyapruchya, un expert de l’organisation Thailand Forever, prévoit cependant une légère amélioration cette année, avec environ 5 millions de pauvres en Thaïlande en 2021. De nouvelles embauches et un rebond de l’économie, avec des indices favorables, soutiendraient cette amélioration. En termes de pourcentages, en 2020, la pauvreté en Thaïlande – moins de 5,50 dollars US par jour selon les critères de la Banque mondiale – a touché environ 8,8 % de la population, contre 6,2 % en 2019. Cette année, les estimations prévoient une légère baisse de la pauvreté pour atteindre 8,4 %. « La pandémie a fortement affecté le marché du travail en Thaïlande, en particulier durant le premier semestre, avec de lourdes conséquences sur le chômage. Cette situation a réduit les revenus des Thaïlandais », explique Kiatipong Ariyapruchya.

Recul de l’économie thaïlandaise de 6,5 % en 2020

Durant le premier semestre 2020, au moins 340 000 personnes ont perdu leur travail en Thaïlande. Par ailleurs, en moyenne, les femmes thaïlandaises ont travaillé trois heures de moins par semaine, et deux heures de moins pour les hommes. Dans le secteur privé, les revenus ont chuté d’1,6 %, en particulier dans le secteur agricole. La situation a commencé à s’améliorer durant le troisième trimestre 2020, avec une nette amélioration de l’emploi, bien que les heures travaillées soient toujours réduites en moyenne. Selon l’étude de la Banque mondiale, l’économie thaïlandaise a enregistré un recul de 6,5 % en 2020, et elle pourrait se redresser de près de 4 % au cours de l’année, selon les prévisions. Selon les experts, pour atteindre ces objectifs de croissance, il est essentiel de soutenir l’emploi et le marché du travail. Au mieux, ils prédisent une augmentation du PIB de 4 % en 2021. Si de nouveaux confinements sont imposés contre la pandémie, ils estiment une augmentation du PIB autour de seulement 2,4 %. Enfin, si la campagne de vaccination progresse rapidement et que la moitié de la population thaïlandaise est immunisée d’ici fin 2021, le secteur du tourisme pourrait reprendre et entraîner une croissance du PIB jusqu’à 4,7 % en 2022.

(Avec Ucanews, Bangkok)


CRÉDITS

DR