Eglises d'Asie

Un activiste musulman intervient contre la discrimination des chrétiens privés d’aide alimentaire

Publié le 10/04/2020




Sans l’aide de Shakeel Ahmed, un travailleur humanitaire musulman du district de Kasur, dans la province pakistanaise du Pendjab, plus de 120 familles chrétiennes de la région aurait été gravement affectées par la crise, alors que l’ensemble du pays est bloqué par le confinement. Beaucoup d’habitants, enfermés chez eux et dans l’impossibilité de travailler, se démènent pour survivre dans ces conditions. Plus de 4 000 personnes ont été infectées par le virus dans le pays, dont 54 sont décédées – un chiffre relativement faible comparé à d’autres pays, bien que l’épidémie semble s’accélérer au Pakistan depuis quelques jours.

Après trois semaines de confinement, de nombreux chrétiens pakistanais ont souffert de la discrimination en étant exclus des aides distribuées localement. Ainsi, une ONG de Karachi a refusé d’aider les populations démunies hindoues et chrétiennes de la région de Korangi, dans la province de Sindh. Des dons alimentaires ont également été refusés aux chrétiens du village de Sanda Kalan, dans le district de Kasur, au Pendjab. « L’aide n’a été distribuée qu’aux musulmans », dénonce Shakeel Ahmed, un activiste musulman du district de la région, où son intervention a permis de venir en aide à plus de 120 familles chrétiennes. Les chrétiens vivant dans cette région sont presque tous des travailleurs à la journée, qui ont perdu leur emploi depuis le début de la quarantaine. Ce sont des communautés vulnérables, qui risquent de souffrir de la faim sans aide extérieure. L’un d’entre eux, Zeshan Masihhas, explique qu’il n’a pas gagné une roupie depuis plus de deux semaines. Il est enfermé chez lui avec sa femme et ses enfants, sans nourriture ni soins.

Le 4 mars, une aide a été distribué aux plus pauvres par la mosquée du village. Sheikh Abdul Rahim Hamid, l’imam local, a organisé une collecte et une distribution alimentaire. Mais quand les habitants chrétiens se sont présentés pour recevoir leur ration, ils ont été rejetés. Il leur a été dit que l’aide distribuée était réservée aux 500 habitants musulmans du village. Shakeel Ahmed a alors décidé d’intervenir, en contactant plusieurs organisations chrétiennes qui ont envoyé une aide alimentaire à la population chrétienne de Sanda Kalan. La distribution a pu avoir lieu grâce à la collaboration de plusieurs activistes locaux. Mais ces gens ont encore besoin d’aide, et Shakeel Ahmed, lui-même musulman, dénonce le traitement réservé aux chrétiens de son village comme inhumain et contraire aux enseignements de l’islam. « Tout les habitants méritent d’être aidés, quelle que soit leur religion », insiste-t-il. Les autorités catholiques pakistanaises, dont Mgr Joseph Arshad, archevêque d’Islamabad et de Rawalpindi, ont également appelé à aider et protéger tous les habitants du pays, sans distinction.

(Avec Asianews, Kasur)


CRÉDITS

DR