Eglises d'Asie

Un ministre du Pendjab destitué pour des remarques anti-hindoues

Publié le 08/03/2019




Suite à des remarques insultantes contre la minorité hindoue pakistanaise, prononcées le 4 mars lors d’un discours au Club de la presse de Lahore, Fayyaz ul Hassan Chohan, ministre de la Culture et de l’Information du Pendjab, a été destitué de sa fonction par le gouvernement PTI (Pakistan Tehreek-e-Insaf) de la province du Pendjab, dans l’est du Pakistan. De son côté, le gouvernement du Premier ministre Imran Khan a assuré qu’il agirait fermement contre Fayyaz Chohan. Un signe positif pour les défenseurs des droits de l’homme dans le pays.

Le gouvernement pakistanais a renvoyé un ministre provincial suite à ses remarques désobligeantes contre la minorité hindoue, dans le cadre des tensions qui ont opposé le Pakistan à l’Inde après l’attaque terroriste du 14 février contre des militaires indiens. Fayyaz ul Hassan Chohan, ministre de la Culture et de l’Information du Pendjab, a été invité à démissionner après l’indignation suscitée par ses commentaires. En prenant la parole au Club de la presse de Lahore, le 4 mars, Fayyaz Chohan a appelé les hindous des « adorateurs d’idoles et des buveurs d’urine de vache ». Bien que le ministre ait déclaré plus tard que ses commentaires étaient destinés au gouvernement indien, plusieurs membres du parti PTI (Pakistan Tehreek-e-Insaf) au pouvoir ont manifesté leur indignation sur les réseaux sociaux en demandant une poursuite judiciaire contre Fayyaz. Ses commentaires ont été prononcés peu après l’attentat suicide du 14 février, perpétré par Jaish-e-Muhammad, un groupe terroriste pakistanais, et qui a suscité de nouvelles tensions entre l’Inde et le Pakistan. L’attaque a tué au moins 40 militaires indiens. Naeem ul Haq, conseiller politique du Premier ministre Imran Khan, a déclaré que le gouvernement ne peut tolérer le comportement de Fayyaz Chohan. « Les remarques insultantes de Fayyaz Chohan contre la communauté hindoue exigent des mesures fermes. Le gouvernement PTI ne peut tolérer ces absurdités de la part d’un haut responsable du gouvernement ni de qui que ce soit. Il sera poursuivi, en accord avec le ministre en chef », a annoncé Maeem ul Haq dans un communiqué.

Le PTI a également publié un communiqué condamnant les commentaires du ministre et annonçant son renvoi : « Le gouvernement PTI du Pendjab a destitué Fayyaz Chohan de sa fonction de ministre de l’Information du Pendjab, suite à ses remarques déplacées contre la communauté hindoue. Dénigrer la religion de quelqu’un ne devrait avoir sa place dans aucun discours. La tolérance est la première et la principale fondation sur laquelle s’est construit le Pakistan. » Ce n’était pas la première fois que Fayyaz Chohan proférait ce genre de discours. L’an dernier, il a dû présenter ses excuses pour des remarques insultantes contre deux actrices de théâtre populaires dans le pays, qu’il a trouvées « vulgaires ». De leur côté, les défenseurs des droits de l’homme dans le pays appellent le gouvernement d’Imran Khan à prendre des mesures sans tarder contre le ministre. « C’est sans précédent. Le gouvernement a destitué le ministre de l’Information du Pendjab, Fayyaz Chohan, pour ses discours de haine anti hindous. Merci Imran Khan », a déclaré un militant, Kashif Chaudhry. « Félicitations à Imran Khan. La construction d’un Pakistan pluraliste se fera brique par brique. Faisons en sorte que celle-ci soit l’une des premières », a tweeté Abbas Nasir, ancien rédacteur en chef du quotidien anglophone pakistanais Dawn.

(Avec Ucanews, Karachi)


CRÉDITS

PTI Punjab