Eglises d'Asie

Un programme de formation accordé aux détenus chrétiens du Pendjab

Publié le 14/03/2019




Le 9 mars, lors d’un colloque organisé à Lahore par le Centre pour la justice sociale et par la Commission populaire pour les droits des minorités (PCMR), le ministre des Droits de l’Homme et des Affaires des Minorités, Ijaz Alam Augustine, a annoncé le lancement d’un programme d’enseignement pour les prisonniers chrétiens, qui va être adopté par les 35 prisons de la province du Pendjab. Le catéchisme sera ainsi enseigné dans les prisons, permettant aux détenus chrétiens de recevoir une réduction de peine pouvant aller de six mois à deux ans. Ce système n’était jusque-là accordé qu’aux prisonniers musulmans. Selon l’ONG chrétienne Prison Fellowship International, on compte plus de 3 000 détenus chrétiens au Pendjab.

Un programme d’enseignement pour les prisonniers chrétiens va être adopté par les 35 prisons de la province du Pendjab, au Pakisan, selon le ministre des Droits de l’Homme et des Affaires des Minorités, Ijaz Alam Augustine. « Le catéchisme sera enseigné dans les prisons, et les prisonniers participant recevront une remise spéciale de leur peine », a-t-il accordé. « Le programme, approuvé par le département pénitentiel provincial en 1977, va être mis en place », a ajouté le ministre, qui affirme que le délai est dû aux processus bureaucratiques. Le ministre explique également qu’une fois implanté, le programme permettra la libération anticipée de prisonniers à l’occasion des fêtes de Noël. Le programme comprend également l’obtention de qualifications académiques. Le ministre a annoncé le lancement du programme le 9 mars, lors d’un colloque organisé à Lahore par le Centre pour la justice sociale et par la Commission populaire pour les droits des minorités (PCMR). Les intervenants ont notamment appelé à la mise en application de directives promulguées dans le passé concernant la protection des minorités, dont plusieurs programmes de formation destinés à soutenir la tolérance intercommunautaire, ainsi que la formation d’une « Commission pour les droits des minorités ».

Le programme pénitentiaire fait partie d’un programme de réhabilitation annoncé en décembre, et comprenant des quotas d’emplois et de formations réservés aux minorités, en plus du système de rémission de peines. Selon le site internet officiel du service pénitentiaire du Pendjab, de la République islamique du Pakistan, les détenus musulmans qui mémorisent le texte du Coran peuvent obtenir des rémissions de peine entre six mois et deux ans. Toutefois, l’équivalent n’a jamais véritablement été mis en place pour les détenus non musulmans. Les autorités pénitentiaires demandaient que les prisonniers chrétiens soient capables de mémoriser la Bible afin de réduire leurs peines. Mais ce n’est pas la tradition des Églises pakistanaises de mémoriser ainsi les Écritures. Selon l’ONG chrétienne Prison Fellowship International, on compte plus de 3 000 détenus chrétiens au Pendjab. Peter Jacob, catholique et directeur du Centre pour la justice sociale, a salué l’annonce du nouveau programme de formation pour les prisonniers chrétiens du Pendjab, qu’il a contribué à développer. De son côté, Arthur Wilson, aumônier de prison et directeur de l’ONG Prison Fellowship International pour le Pakistan, se montre moins optimiste. Il affirme que dans le passé, malgré les promesses de réforme, les prisonniers chrétiens ont continué d’être persécuté par les détenus musulmans et par les autorités pénitentiaires. « Tout comme en dehors des prisons, les détenus chrétiens vivent dans des ghettos », explique Arthur Wilson. Beaucoup se voient ainsi demander de renoncer à leur foi, et des prisonniers accusés de blasphème contre l’islam doivent parfois être isolés en raison des risques de représailles violentes, ajoute Arthur. En 2017, un procureur a ainsi été suspendu dans le cadre d’un procès concernant un cas de lynchage, après qu’il a reconnu avoir incité des chrétiens à se convertir à l’islam en l’échange de leur acquittement.

(Avec Ucanews, Lahore)


CRÉDITS

Nadir Burney