Terme(s) recherché(s) :


70% des activités des Eglises se déroulent hors du contrôle gouvernemental

18 mars 2010
Une enquête officielle, conduite à travers tout le pays par le Bureau des Affaires religieuses au cours de l’année 1990, tend à montrer que le gouvernement n’aurait que peu de contrôle sur les activités des Eglises protestante et catholique. 70% du travail des Eglises se déroulerait « hors du contrôle gouvernementalLes résultats de cette enquête auraient été divulgués par les autorités, lors de la Conférence nationale des religions qui s’est tenue à Beijing du 5 au 9 décembre 1990 (5). Les responsables du Bureau des Affaires religieuses mettent cette inefficacité relative de leurs services sur le compte de la méconnaissance, par les fonctionnaires de leur département, des milieux religieux.


Réunion à Beijing des dirigeants catholiques « officiels » des provinces du sud


Un séminaire a rassemblé à Beijing une soixantaine de leaders catholiques du sud du pays, parmi lesquels 23 évêques et 17 prêtres. La session, qui s’est déroulée du 24 avril au 10 mai 1991, avait pour objet d’étudier la situation religieuse en Chine et les courants religieux du monde moderne.


Jean-Paul II: « ouverture et bonne volonté » à l’égard de la Chine


Lors de l’audience qu’il a accordée, le 1er juillet 1991, au nouveau cardinal Ignace Gong Pinmei, ancien évêque de Shanghai, résidant aujourd’hui aux Etats-Unis après avoir passé 30 années en prison, le pape Jean-Paul II a mis l’accent sur « la sincère estime, l’ouverture et la bonne volonté (de l’Eglise universelle) à l’égard de la grande famille chinoise


Surveillance accrue pour les professeurs étrangers


Un certain nombre de rapports en provenance de Chine indiquent que les professeurs étrangers, en particulier chrétiens, sont soumis à une vigilance accrue de la part de la police. La raison en serait des articles parus dans la presse internationale mentionnant leur prétendu prosélytisme religieux vis-à-vis des étudiants chinois.


Mgr Dominique Tang Yeeming: « l’Eglise de Chine n’est pas en crise »


« L’Eglise de Chine, en général, n’est pas en crise. Les prêtres, les religieuses, les laïcs catholiques travaillent avec un grand zèle et esprit de sacrifice. Grâce à leurs efforts, l’Eglise de Chine continue non seulement de remplir sa mission, mais, selon les témoignages recueillis, la foi se renforce et la ferveur augmente ». C’est ce qu’a déclaré Mgr Dominique Tang Yeeming, archevêque de Canton, dans une interview récente.


Les catholiques de Shenzen voudraient une église


Plus de 2 000 catholiques ont été enregistrés l’année dernière dans la zone économique franche de Shenzen, située dans la province méridionale du Guangdong. Pour la plupart, ils sont originaires de la région et travaillent dans des entreprises étrangères installées sur la zone franche.


Arrestation d’un évêque « clandestin » à Shanghai


Mgr Joseph Fan Zhongliang, évêque « clandestin » résidant à Shanghai chez sa nièce, a été arrêté le 10 juin 1991, alors qu’il était en route pour Wenzhou. La nouvelle a été connue à Hongkong le 19 juin 1991.


La nomination du cardinal Gong Pinmei est « inacceptable »


Dans un communiqué lu à la télévision, le 16 juin 1991, le ministère des Affaires étrangères a sévèrement critiqué le Vatican pour avoir nommé cardinal Mgr Ignace Gong Pinmei, ancien évêque de Shanghai, emprisonné en Chine pendant 30 ans, libéré en 1985, et résidant aujourd’hui aux Etats-Unis (1).


Eglises « domestiques »: les arrestations continuent


Une quinzaine de personnes liées à diverses Eglises « domestiques » protestantes de Chine centrale, ont été arrêtées récemment. Six d’entre elles sont toujours en prison.


Suppression de la peine de mort


Par 24 voix contre 12, et 5 abstentions, le conseil législatif de Hongkong s’est prononcé, le 26 juin, en faveur de l’abolition de la peine de mort et de son remplacement par l’emprisonnement à vie.