Terme(s) recherché(s) :


Mort d’un évêque « légitime »

18 mars 2010
Mgr Paul Deng Jizhou, évêque de Leshan (Kiatin), dans la province du Sichuan, est décédé, le 10 août 1990, à l’âge de 87 ans. Il était l’un des sept évêques chinois encore vivants à avoir été nommés par le pape Pie XII. Il fut sacré, en 1949, dix jours seulement avant la proclamation de la République populaire de Chine.


Séparer politique et religion


Cette séparation sera une nécessité dès lors que la souveraineté de la Chine sera rétablie sur le territoire en 1999. C’est ce qu’a déclaré, le 5 juillet 1990, Mgr Domingos Lam Ka-tseung, évêque de Macau et membre du comité de rédaction de la Loi fondamentale qui servira de Constitution au territoire quand il cessera d’être possession portugaise.


Réforme liturgique: il faudra dix ans


Il vaut mieux ne pas se hâter. Des changements liturgiques trop rapides ne pourraient qu’amener des abus de toutes sortes et le chaos. C’est ce que vient de déclarer le P. Thomas Law Kwok-fai, directeur de la commission diocésaine de liturgie de Hongkong. Il ajoute qu’il faut laisser aux catholiques de Chine le temps de s’habituer aux nouvelles formes liturgiques décidées par Vatican II, le temps aussi aux responsables laïcs et aux prêtres de se former suffisamment pour mener à bien ces transformations.


L’évêque de Beijing honoré


L’agence « Chine Nouvelle » rapporte que, le 10 juillet 1990, lors d’une cérémonie organisée à cet effet par la municipalité de Beijing, Mgr Michel Fu Tieshan, évêque de la ville, vice-président de l’Association patriotique et de la Commission administrative de l’Eglise catholique, a été honoré du titre de citoyen modèle. C’est sa contribution aux affaires religieuses de la capitale qui lui a fait décerner ce titre. Mgr Fu Tieshan a, en effet, depuis 1979, patronné l’ouverture de 12 églises, un monastère et un couvent dans son diocèse.


Une conférence nationale des religions renvoyée sine die


Une conférence qui devait réunir tous les principaux responsables religieux du pays à Beijing, à la mi-juillet, a été annulée au dernier moment. La réunion était organisée par le Front uni et le Bureau des Affaires religieuses, dans le but d’étudier la nouvelle politique religieuse imposée par le gouvernement.


Contrôle des naissances


Shanghai, la plus grande ville de Chine avec ses 12 millions d’habitants, a introduit, à partir du 1er août 1990, une nouvelle législation pour contrôler l’augmentation rapide de sa population.


Les constructions d’églises s’accélèrent


Le diocèse a décidé d’accélérer la construction d’églises sur le territoire avant la date fatidique de 1997. Plusieurs millions de dollars seront consacrés à la construction de ces nouveaux bâtiments.


La commission « Justice et paix » s’indigne


Il faut immédiatement prendre des sanctions sévères contre les employeurs d’immigrants illégaux: c’est le message que la commission diocésaine « Justice et paix » a fait parvenir au gouverneur de Hongkong, sir David Wilson, le 7 juillet 1990.


Imprimerie catholique à Shanghai


Elle était en gestation depuis l’année dernière (1). Elle a commencé à fonctionner depuis quelques semaines et a déjà imprimé le calendrier des fêtes religieuses de 1991 qui sera distribué dans tous les diocèses du pays. L’imprimerie sera officiellement inaugurée en octobre.


Un centre d’études islamiques à Beijing


Après l’université islamique de Xian (2) fondée en 1989, un Centre d’études islamiques vient de s’ouvrir à Beijing, selon une dépêche du 9 juillet de l’agence « Chine nouvelle ».