Terme(s) recherché(s) :


Henan : un prêtre est mort empoisonné alors qu’il célébrait la messe

18 mars 2010
Le P. Francis Zhang Shengtang, de la paroisse de Nanyang dans la province du Henan, est mort empoisonné alors qu’il célébrait la messe le 4 juillet 1992. Le poison était apparemment contenu dans le calice.


Tianjin : malaise dans le diocèse après l’intronisation du nouvel évêque « officiel »


Selon des sources généralement bien informées de Hongkong, deux documents auraient été distribués par l’Association patriotique des catholiques chinois dans les églises de Tianjin au cours du mois de juin 1992. Cela pourrait signifier que les tensions se sont accrues au sein de la communauté catholique depuis la reconnaissance officielle de Mgr Joseph Shi Hongchen et son intronisation le 27 mai 1992 (1).


Les principaux leaders religieux du pays critiquent les tenants de la ligne dure du Parti


Réunis à Pékin les 3 et 4 septembre 1992 à l’initiative de Mgr Ding Guangxun, président du Mouvement des trois autonomies et du Conseil chrétien de Chine représentant l’Eglise protestante « officielle », les principaux leaders religieux nationaux ont pris position contre les tenants de la ligne dure du Parti communiste, les accusant d’ingérence dans les affaires internes des organisations religieuses. Ils ont accusé des cadres et des fonctionnaires du Parti d’avoir « des pratiques gauchistes en ce qui concerne la politique religieuse


Jiangsu : arrestation de deux prêtres « clandestins »


Un prêtre jésuite « clandestin » de Shanghai, le P. Charles Guo Bole, est emprisonné depuis le 22 juillet 1992. Selon les sources de Hongkong qui rapportent l’information, il aurait été arrêté alors qu’il dirigeait une session de catéchèse. Le P. Guo Bole serait détenu à Changshu, dans la province du Jiangsu. Il a été ordonné prêtre le 31 juillet 1982. Agé de 57 ans, il a déjà passé de nombreuses années en prison durant sa jeunesse.


Tianjin: un évêque « clandestin » est officiellement reconnu par le gouvernement chinois


Un évêque « clandestin » de Tianjin, Mgr Shi Hongchen, a été officiellement reconnu par le gouvernement chinois comme évêque de la ville. Il a été « installé », le 27 mai 1992, à la cathédrale de Xikai à Tianjin par Mgr Joseph Zong Huaide, président par intérim du Collège épiscopal « officiel » de Chine. Celui-ci a annoncé au début de la célébration que Mgr Shi Hongchen était « officiellement reconnu » évêque du diocèse de Tianjin. Un millier de fidèles assistaient à la cérémonie.


Un Congrès national réunira les organisations catholiques « officielles » en septembre 1992


Un congrès national réunira les délégués provinciaux des trois organisations catholiques « officielles » de Chine (4), en septembre 1992 à Pékin. Selon le numéro du 10 mai de la revue « Eglise catholique de Chine » publiée à Pékin par l’Association patriotique, le premier objectif de ce congrès sera d’élire un évêque à la présidence du Collège épiscopal, sans titulaire depuis la mort de Mgr Louis Zhang Jiashu en 1988, dont l’intérim est assuré par Mgr Joseph Zong Huaide, de Jinan. Le deuxième objectif sera de donner une constitution au Collège épiscopal. Depuis sa naissance en 1980, celui-ci est régi par le seul article 4 de la Commission administrative de l’Eglise catholique chinoise, qui stipule qu’il a pour fonctions « d’interpréter la doctrine catholique, de faciliter l’échange d’expériences apostoliques et de développer l’amitié avec les autres pays ».


Un évangéliste très connu a été arrêté et se trouve toujours en détention


Selon des sources en provenance de Shanghai, le Rév. Xie Moshan a été arrêté à la fin du mois d’avril 1992 alors qu’il revenait de Canton. Les autorités gouvernementales en ont informé sa famille, le 5 mai, en précisant qu’il était accusé d’évangélisme itinérant, crime qui tombe sous la loi concernant le vagabondage. A la fin du mois de mai, il n’avait pas encore été libéré.


Un plan de réorganisation du diocèse prévoit l’ordination de diacres permanents


Après quatre années de réflexion, le diocèse de Hongkong a décidé d’ordonner des diacres permanents. 103 personnes ont déjà exprimé leur désir d’accepter l’ordination diaconale.


Tibet: agitation indépendantiste et répression s’intensifient dans des monastères éloignés de la capitale et peu touchés jusqu’ici


En dépit d’une répression sévère de la part des forces armées chinoises, l’agitation indépendantiste s’est intensifiée depuis quelques mois dans tout le Tibet et plus particulièrement dans les campagnes pourtant peu touchées jusqu’à présent.