Terme(s) recherché(s) :


Protestants : le Mouvement des trois autonomies et le Conseil chrétien de Chine changent de dirigeants

18 mars 2010
Le Mouvement des trois autonomies et le Conseil chrétien de Chine vont changer de dirigeants au cours d’une réunion au sommet qui doit avoir lieu à la fin de l’année 1996. Mgr Ding Guangxun, qui était le président des deux organisations protestantes, est supposé annoncer sa retraite par la même occasion. Il sera remplacé par Han Wenzao à la tête du Conseil chrétien de Chine et par Luo Guanzong à la tête du Mouvement des trois autonomies. Le premier était jusqu’à présent directeur des affaires étrangères du Mouvement, et le second dirigeait les sections de Shanghai du Mouvement des trois autonomies et du Conseil chrétien de Chine.


Les dirigeants de l’Eglise catholique « officielle » estiment que l’appel du pape à la communion est politique


Les dirigeants de l’Eglise catholique « officielle » de Chine, reconnue par le gouvernement, ont réagi au discours du pape du 3 décembre 1996, en estimant que son appel à la communion dans l’Eglise de Chine était une question politique plutôt que religieuse.


Hongkong : l’Agence internationale de presse Reuter quitte le territoire pour installer son siège régional à Singapour


Les dirigeants de l’agence Reuter ont annoncé au mois de décembre 1996 qu’ils allaient transférer leurs bureaux de Hongkong à Singapour. Ce changement de siège central pour la rédaction asiatique est une mesure coûteuse, indique-t-on, mais est prise en prévision de possibles mesures de répression contre les médias après le passage de Hongkong à la Chine.


Pékin demande au Vatican de cesser de s’ingérer dans les affaires internes du pays


Le 5 décembre 1996, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a demandé au Vatican de cesser de s’ingérer dans les affaires intérieures chinoises : « Le Vatican doit cesser d’interférer dans les affaires de la Chine en utilisant la religion. Le gouvernement chinois respecte la liberté religieuse des citoyens chinois et protège leurs activités religieusesDeux jours auparavant, dans une allocution prononcée à l’occasion de la fête de St François-Xavier, le pape avait demandé à la Chine de permettre aux catholiques d’entretenir des liens normaux avec le Saint-Siège : « Que les autorités civiles de la république populaire de Chine se rassurent, un disciple du Christ peut vivre sa foi sous n’importe quel régime politique pourvu que soit sauf le droit pour lui de suivre sa conscience et sa foi


L’université de Pékin ouvre le premier département d’études religieuses en Chine continentale


Au mois de septembre 1996, l’université Beida de Pékin a ouvert le premier département d’études religieuses du pays. C’est le professeur Tang Yijie, du département de philosophie de cette même université, qui a annoncé cette nouvelle à Hongkong. Il a aussi déclaré que plusieurs autres universités de Chine étaient prêtes à suivre cet exemple.


La radio-télévision britannique est accusée de complaisance vis-à-vis du régime chinois


La BBC (British Broadcasting Corporation) a subi, le 1er décembre 1996, des attaques auxquelles elle n’est pas habituée. Selon l’hebdomadaire londonien, « The Observercitant des journalistes de la BBC, celle-ci se laisserait influencer, dans sa couverture des événements de Chine, par des intérêts commerciaux importants.


Jiangxi : plusieurs dizaines de catholiques ont été arrêtés au cours des dernières semaines


Environ 80 militants catholiques appartenant à l’Eglise dite « clandestine » de la région de Linchuan dans la province du Jiangxi, ont été arrêtés, battus et emprisonnés depuis le 14 novembre 1996. La fondation américaine Kung (2), qui révèle l’affaire, affirme que les autorités chinoises essayent ainsi de dissuader les catholiques de la région d’organiser une grande célébration en plein air à l’occasion de la célébration de la fête de Noël.


La conférence épiscopale « clandestine » a fait circuler une lettre pastorale commémorant l’établissement de la hiérarchie en Chine et l’ordination de six évêques chinois en 1926


Des évêques de la conférence épiscopale clandestine de Chine, non affiliée à l’Eglise catholique reconnue par le gouvernement, ont fait circuler une lettre pastorale pour commémorer le soixante-dixième anniversaire de l’ordination historique par Pie XI de six évêques chinois, à Rome, en 1926 (4), et le cinquantième anniversaire de l’établissement de la hiérarchie catholique dans le pays (5).


Hongkong : dès avant son élection, le nouveau gouverneur s’est déclaré favorable à la liberté religieuse


Le 11 décembre, le comité de sélection de 400 membres, nommé par Pékin, a procédé à l’élection sans surprise du prochain gouverneur de la Région administrative spéciale de Hongkong, Tung Chee-hwa (8). Parmi eux siégeaient le P. Luc Tsui Kam-yiu et la présidente du Conseil diocésain des laïcs, Teresa Yiu Shau-hing. Pour préparer cette élection, l’un et l’autre, en tant que délégués de la communauté catholique, avaient consulté les 62 paroisses du diocèse. Le 21 décembre prochain, le même Comité aura à élire un collège législatif provisoire.


Hongkong : un sondage parmi les hommes d’affaires du territoire confirme les craintes des militants des droits de l’homme pour l’après 1997


Selon un sondage effectué par une organisation indépendante, Asia Studies-Wirthlin, auprès de 179 hommes d’affaires de Hongkong, ceux-ci estiment que la corruption va augmenter sensiblement sur le territoire après le 1er juillet 1997 et que les libertés politiques comme la liberté de la presse se dégraderont sérieusement. La majorité des sondés estime, par contre, que l’environnement économique restera favorable.