Terme(s) recherché(s) :




Un évêque et deux prêtres « clandestins » libérés de prison et placés dans des maisons pour personnes âgées, sous la surveillance de l’Association patriotique


Mgr Pierre Liu Guandong, évêque « clandestin » de Yixian dans la province du Hebei, et président de la Conférence épiscopale « clandestine », aurait été « libéré » de la prison où il purgeait une peine de prison de trois ans depuis décembre 1990. L’information publiée par le ministère de la Justice de Pékin, le 22 mai 1992, précise que le prélat sera confié à l’Association patriotique des catholiques chinois et placé dans une maison pour vieillards. Les observateurs estiment qu’il faut attendre pour savoir si cette formulation n’est pas un euphémisme pour « résidence surveillée ».


Mort de Mgr Paul Li Zhenrong, évêque « clandestin » de Xianxian


Les autorités de l’Eglise catholique « officielle » ont confirmé que Mgr Paul Li Zhenrong, évêque « clandestin » de Xianxian, était mort vers le 20 avril 1992. M. Liu Bainian, porte- parole de l’Eglise « officielle », n’a cependant rien dit des circonstances et du lieu du décès.


Convocation prochaine d’une conférence nationale catholique


Une conférence nationale des représentants de l’Eglise catholique sera convoquée à Pékin au mois de juin 1992, a déclaré M. Liu Bainian, porte-parole habituel de l’Eglise « officielle ».


Ouverture d’un grand séminaire catholique à Pékin


Le séminaire nouvellement construit de Pékin a officiellement ouvert ses portes le 6 mai 1992. Trois jours plus tard, après avoir suivi une retraite, les 60 séminaristes inscrits ont commencé leurs cours de philosophie et de théologie.


UN ENTRETIEN AVEC MGR ALOYSIUS JIN LUXIAN évêque « officiel » de Shanghai


Monseigneur, quelle est la situation de l’Eglise aujourd’hui à Shanghai?


L’évêque anglican cherche à rassurer la population sur l’avenir du territoire


Mgr Peter Kwong, évêque anglican de Hongkong et Macao, invite ses compatriotes à oublier leurs inquiétudes et à cesser d’être pessimistes pour l’avenir du Territoire après 1997. « Lorsqu’ils parlent de l’avenir de Hongkong, beaucoup de nos concitoyens affichent une attitude négative et choisissent de partir, ce qui est bien dommage », dit-il (8).


« LES FORCES RELIGIEUSES DE LA SUBVERSION » Selon le Comité du Parti communiste de la municipalité de Pékin


Les grands stratèges des milieux politiques américains attachent beaucoup d’importance à l’utilisation des forces religieuses pour faire avancer la subversion idéologique des pays socialistes. Ceux qui étaient présents à une conférence donnée en Angleterre, en 1982, par Ronald Reagan, se souviennent de la présence de groupes d’Eglise en compagnie de groupements humanitaires et de syndicats ainsi que de ces « organisations privées » typiquement occidentales qui, tous ensemble, devaient participer à « l’agression pacifique » contre le communisme. La même année, dans un discours, George Schultz, Secrétaire d’Etat des Etats-Unis, mettait l’accent sur l’idée que « les heureux survivants » des organisations chrétiennes dans les pays communistes devraient être utilisés, étant entendu que « il n’y a pas très loin de la foi religieuse à l’activité politique


Baoding: 10 000 personnes aux funérailles de Mgr Fan Xueyan


Selon des sources généralement bien informées et proches de l’Eglise catholique « clandestine » du diocèse de Baoding dans le Hebei, 10 000 fidèles auraient bravé les cordons de police placés sur les routes et seraient venus rendre un dernier hommage à Mgr Pierre-Joseph Fan Xueyan, ancien évêque légitime de Baoding et leader incontesté de l’Eglise « clandestine » de Chine (3).


Pékin: rencontre d’intellectuels juifs et chinois


Un colloque, organisé conjointement par le Congrès juif mondial et le Centre chinois pour les échanges culturels, a eu lieu à Pékin au début du mois d’avril 1992.